Accueil Monde RDC: des populations exigent le départ d’entreprises minières chinoises

RDC: des populations exigent le départ d’entreprises minières chinoises

Des populations ont manifesté le lundi 13 septembre 2021 à Kitutu dans le territoire de Mwenga au Sud Kivu en République démocratique du Congo, pour exiger le départ des entreprises chinoises qu’elles accusent de ne pas respecter le Code minier. Mais la police a dispersé ces manifestants à coups de gaz lacrymogènes.

Des populations de Kitutu et des villages environnant comme Nyamibungo, Kalokokelo, Mitobo, et Kwalubemba, en République démocratique du Congo sont descendus dans la rue le lundi 13 septembre dernier pour exiger le départ d’entreprises minières chinoises à qui ils reprochent de n’avoir pas «respecté leur cahier de charge».

En outre, les manifestants accusent ces sociétés d’exploitation minière de «détruire les champs, les palmiers à huile, et de polluer les rivières». «Il y a un temps où ces entreprises avaient promis de nous indemniser mais jusque-là plus rien ne se dit», s’est exprimé un manifestant au micro de RFI.

Les entreprises mises en cause se défendent en faisant savoir qu’il y a certes un désordre dans le secteur minier à Mwenga mais que toutes les entreprises ne sont pas concernées.

Le 20 août, les autorités provinciales du Sud-Kivu avaient décidé de suspendre les activités d’entreprises chinoises soupçonnées «d’abus» manifestes et «multiples» dans l’exploitation de sites aurifères dans le territoire de Mwenga mais cette décision avait ensuite été contestée par la ministre nationale des Mines.

Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire