Accueil A la une Recensement des populations au Burkina: des indicateurs très attendus pour mieux planifier...

Recensement des populations au Burkina: des indicateurs très attendus pour mieux planifier le développement

573
0
Des premiers acteurs de la région du Centre-Nord

Des indicateurs qui seront issus du cinquième Recensement général des population et de l’habitation, prévu du 16 novembre au 15 décembre 2019, sont très attendus pour mieux planifier le développement au Burkina. C’est dans l’optique de bien réussir cette opération que l’Institut national de la statistique et de la démographique (INSD) a entrepris une tournée dans les régions du pays en vue d’informer et sensibiliser les objectifs du recensement et le bien fondé de ceci.

Le mercredi 16 octobre dernier, après avoir parcouru plusieurs régions, des équipes de l’INSD se sont entretenu avec les premiers responsables des régions du Centre-Nord et des Cascades, afin qu’ils puissent eux aussi connaitre les objectifs attendus du cinquième recensement des populations et s’impliquer dans la sensibilisation des habitants de ces localités pour qu’ils adhèrent au processus.

Des participants à la réunion d’information dans les Cascades

Les indicateurs qui seront issus de ces recensements, «permettront un meilleur suivi-évaluation des progrès accomplis en matière de développement et constitueront des valeurs de base pour la planification, la mise en œuvre et de suivi de nouveaux projets et programmes du développement», a signifié le Haut-commissaire du Sanmatenga, Patrick Sorgho qui livrait le discours du gouverneur de la région du Centre-Nord.

«Dans la région du Centre-Nord, nous avons déjà mis en place le comité régional, les comités provinciaux et communaux pour pouvoir mener à bien ce processus de recensement général de la population et d’habitation», a fait savoir M. Sorgho.

Mme LE GOUVERNEUR DE LA REGION DES CASCADES KOARA APIOU

Quant au gouverneur de la région des Cascades, Koara Apiou,  elle a confié que «d’une manière générale, la maitrise des indicateurs démographiques est une passerelle pour la nécessité de toute politique de développement», invitant «touts les citoyens (…) à s’impliquer pour la réussite de cette opération, d’abord en sensibilisant son entourage, en suite en réservant un bon accueil aux agents recenseurs et fournir toutes les informations qui leur seront demandées».

Le cinquième recensement, selon Ousmane Belem, délégué régional de ce processus de recensement dans la région du Centre-Nord, «a pour objectif essentiel de connaitre les effectifs de la population, sa dynamique ainsi que ses principales caractéristiques qui peuvent être en terme de répartition par sexe, milieu de résidence, par âge, notamment», en vue «de mieux planifier le développement».

Des participants à la rencontre dans le Centre-Nord

Pour M. Belem, «la principale difficulté est l’insécurité». «Mais comme des dispositions sont en train d’être prises, cette difficulté on va la surmonter et mener à bien le recensement dans la région du centre-Nord», a-t-il rassuré.   

Le cinquième recensement général des populations et de l’habitat a été lancé le 23 septembre 2019 à Ouagadougou par le Premier ministre Christophe Dabiré.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire