Accueil Politique Rémunération des agents : « L’Etat ne peut pas se permettre tout...

Rémunération des agents : « L’Etat ne peut pas se permettre tout », selon des députés MPP

779
0
SHARE
Des députés MPP en conférence de presse ce mardi 6 mars 2018

Des députés du parti au pouvoir au Burkina, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) qui se prononçaient ce mardi 6 mars 2018, sur les concertations liées au système de rémunération des agents de la fonction publique, ont indiqué que « l’Etat n’est pas un employeur quelconque », par conséquent, il « ne peut pas se permettre tout avec l’argent de toute une nation ».

« Il est claire que la course aux statuts particuliers a une incidence financière importante sur le budget national », a affirmé face à la presse, le président du groupe parlementaire MPP, Lassina Ouattara, notant qu’ « entre l’économie de subsistance et une économie de développement, il faut faire un choix ».

Les députés du parti du président Roch Kaboré qui salue la tenue de la concertation sur le système de rémunération, « espèrent des propositions et recommandations en phase avec le PNDES (Plan national de développement économique et social), à la fin des travaux ».

Le président du groupe parlementaire a invité les parties prenantes au « sens de la responsabilité en vue de la pérennité de la fonction publique et de la santé  des finances publiques ».

Le 28 février 2018, les forces vives de la nation ont entamé, à l’initiative du président du Faso, des concertations sur le système de rémunération des agents de l’Etat burkinabè. « La finalité de (ce dialogue) porte sur des questions centrales relatives à la pérennité de notre Fonction publique, à la soutenabilité du model de Fonction publique que nous avons choisi au regard de l’évolution récente de la masse salariale et de l’économie nationale, la qualité du service public rendu aux Burkinabè », avait confié le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, lors de l’ouverture de la rencontre.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire