Accueil Communiqué de presse Sanctions des USA contre la CPI : c’est une « remise en cause » de...

Sanctions des USA contre la CPI : c’est une « remise en cause » de « la lutte contre l’impunité », selon des organisations

368
0
Grosse épreuve pour la CPI et sa procureure, Fatou Bensouda face à la fronde américaine ( Ph. bordemediagroup.com)

Ceci est une déclaration des Coalitions de l’Afrique francophone pour la Cour Pénale Internationale relatives aux sanctions des USA contre la procureure et un membre de son bureau. Selon ces coalitions d’organisation, ces sanctions constituent une « remise en cause » de « la lutte contre l’impunité ».

La CPI est une Juridiction internationale mise en place par la quasi-totalité des Etats membres des Nations Unies, pour lutter contre l’impunité, et les crimes qui heurtent la conscience humaine. C’est à ce titre, qu’il a été adopté des textes, pour lui accorder des privilèges et permettre aux Juges qui la composent de travailler en toute quiétude. Les sanctions des USA contre la procureure et un membre de son bureau constituent une atteinte grave au système de justice pénale internationale, à l’impartialité et à l’indépendance du Statut de Rome instituant la Cour pénale internationale. Avec ces sanctions, c’est aussi la lutte contre l’impunité qui est remise en cause ainsi que le droit des victimes qui est violé. Les Coalitions Africaines francophones pour la CPI sont inquiètes de ce grand recul en matière de respect des droits humains et surtout pour une justice universelle, saisissent cette opportunité, pour rappeler aux Etats leur obligation morale de protection et de justice pour les victimes des crimes graves. Elles demandent à l’administration du président Donald Trump de revenir sur cette décision en annulant ces sanctions.

Les Coalitions de l’Afrique francophone pour la CPI dont l’une des missions est la lutte contre l’impunité des crimes du droit international et promouvoir les droits des victimes, réitèrent leur appel à tous les États parties et non parties, aux institutions Régionales et internationales de justice et des Droits humains afin qu’ils soutiennent les actions de la Cour et le travail du bureau du procureur , en coopérant, facilitant ainsi les poursuites contre les présumés criminels, et mettre fin à l’impunité quel que soit la qualité de l’auteur ou son origine.

11 septembre 2020 Abidjan, Bangui, Bamako, Bujumbura, Conakry, Kinshasa, N’djamena, Rabat,  

Pour Les coalitions Africaines Francophones pour la CPI,

  1. ALI Ouattara, le Porte – parole

Point Focal Afrique de l’Ouest du Réseau Africain pour la Justice Pénale Internationale

Organisations Signataires :

  1. Coalition Burundaise pour la CPI
  2. Coalition Centrafricaine pour la CPI
  3. Coalition Guinéenne pour la CPI
  4. Coalition Ivoirienne pour la CPI
  5. Coalition Malienne Pour la CPI
  6. Coalition Marocaine pour la CPI
  7. Coalition Nationale (RDC) pour la CPI
  8. Coalition Tchadienne pour la CPI

Laisser un commentaire