Accueil A la une Tourisme au Burkina: réduction de 25% sur les tarifs hôteliers

Tourisme au Burkina: réduction de 25% sur les tarifs hôteliers

1080
0

Le président de l’Association patronale des hôteliers et restaurateurs du Burkina (APHRB), Mamadou Pierre Célestin Zoungrana a annoncé ce mardi 6 août 2019, face à la presse à Ouagadougou, la réduction de 25% sur les tarifs hôteliers au pays des « Hommes intègres », durant les périodes des vacances de 2019, en vue d’attirer plus de touristes nationaux qu’internationaux.

L’initiative de la réduction temporaire des tarifs hôteliers, du 1er août au 30 septembre 2019, a été prise pour amener en particulier les Burkinabè à s’intéresser plus au tourisme et à cultiver l’habitude des vacances sur le territoire national, a indiqué le président de l’APHRB, Mamadou Pierre Célestin Zoungrana.

« Cette réduction vise (également) à soutenir les activités socio-économiques et culturelles pendant les grandes vacances, encourager les jeunes à la pratique du tourisme, à une meilleure valorisation des produits locaux, à accroître la demande », a poursuivi M. Zoungrana.

« Il est temps que les Burkinabè comprennent que les premiers touristes dans un pays sont d’abord les nationaux », a dit le ministre burkinabè en charge de la Culture et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, qui déplore le fait que des Burkinabè partent dans, « des conditions difficiles, dans d’autres pays » pour des vacances alors que ce n’est pas certain que leurs enfants connaissent bien leur pays.

Pour le ministre Sango, malgré la situation sécuritaire, les sites touristiques du Burkina sont très fréquentables, invitant les Burkinabè à y faire un tour et s’insurgeant contre ceux qui peintent la carte du pays en rouge.

« J’ai reçu l’assurance (…) que cette promotion n’est pas une offre au rabais, mais leur contribution à l’effort national de promotion de l’offre touristique burkinabè » portée par le ministère de la Culture et du Tourisme, a déclaré M. Sango.

Au Burkina Faso, les arrivées touristiques dans les établissements touristiques d’hébergement sont de 540 390 en 2018 contre 512 493 en 2017, soit une hausse d’environ 5,4%, selon le directeur général de l’Office national du tourisme burkinabè (ONTB), Nelson Congo.

Les recettes hôtelières ont aussi connu une hausse de 2,8% pour se situer à 53 385,0 millions de FCFA.

Pour M. Congo, cet état de fait « montre une certaine résilience de l’activité touristique face aux événements sécuritaires qui ont marqué le pays et la sous région ces dernières années ».

Les indicateurs de performance hôtelière ont, eux, connu une dégradation en 2018, selon les données. En effet, le taux d’occupation, la durée moyenne de séjour et la dépense moyenne journalière ont enregistré respectivement les baisses de 3%, 2,4% et 0,2%.

Les arrivées du tourisme interne quant à elles, representent 73% des arrivées globales et les arrivées de touristes à l’aéroport international de Ouagadougou enregistrent une hausse de 7% en 2018 pour se situer à 109 424 (+8,1 en 2017, soit 102 562 touristes).

Au niveau de la filière voyage et tourisme malgré la situation en 2018, on note une hausse des activités. Le secteur enregistre un chiffre d’affaires de 15 664,6 millions de FCFA en hausse de 4,9% par rapport à 2017 dont la majeure partie provient de l’activité de la billetterie (99%).

Par ailleurs, le directeur général de l’ONTB, a annoncé l’organisation d’une colonie de vacances dans les régions du Centre-Ouest et de la Boucle du Mouhoun, du 16 au 22 août 2019, qui concernera les enfants de sept à quinze ans.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire