Accueil Culture Tourisme: un Dassandaaga pour inciter les Burkinabè à visiter le site de...

Tourisme: un Dassandaaga pour inciter les Burkinabè à visiter le site de Laongo

Le ministre burkinabè de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, a ouvert, ce jeudi 17 décembre 2020, un Dassandaaga qui se tiendra sur trois jours, en vue d’inciter les Burkinabè à visiter le site emblématique de Laongo, dans le Plateau Centrale.

Dans le but de promouvoir le site de sculpture sur granite de Laongo, l’Office national du Tourisme burkinabè (ONTB), en collaboration avec ses partenaires, notamment, Green Concept et le Village de l’Opéra, organisent une manifestation culturelle dénommée, « Dassandaaga » sur ledit site qui se tiendra du 17 au 19 décembre 2020. Cette événement vise l’accroissement du taux de visites sur le site et vise ainsi à participer au développement économique de la région du Plateau central par le tourisme.

« Laongo est une très belle carte de visite pour le Burkina Faso. Laongo est un site très apprécié », a déclaré le ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango pour qui, ce lieu est « un site qui est visité tout le long de l’année mais il faut que les Burkinabè se mobilisent davantage autour des sites touristiques que nous avons parce que le tourisme est un secteur très important l’économie d’un pays ». Le tourisme rapporte et génère beaucoup de ressources pour le pays, a reconnu M. Sango qui a affirmé qu' »il y a des Etats dont les économies sont bâties exclusivement sur les ressources touristiques ».

Le gouvernement du Burkina Faso dans sa politique veut faire du secteur du tourisme et de l’hôtellerie, « un axe privilégié de développement », selon le ministre Sango. De ce point de vue, les 72H de Dassandaaga du site de Laongo, « participe de la valorisation et de la promotion de notre riche patrimoine touristique mais à la fois aussi culturel », a estimé le chef du département de la Culture, des Arts et du Tourisme au Burkina Faso.

« Laongo est un site mondialement reconnu. Donc j’invite l’ensemble des Burkinabé à venir dans ce site éco-touristique avec leurs familles afin de se recréer et prendre du beau temps et découvrir les belles merveilles que les artistes venus de par le monde sont arrivés à créer sur ce site », a conclu M. Sango.

« Tout site touristique doit vivre de la promotion. Il faut des attraits touristiques. Plus les visiteurs viennent, plus votre site touristique a de la valeur, plus les gens viendront visiter les sites touristiques, plus l’économie du Burkina Faso sera bien viable », a signifié le directeur général de l’Office national du tourisme burkinabè (ONTB), Nelson Congo qui a expliqué qu’il y a huit villages autour du site de Laongo et une telle initiative contribuera à n’en pas douter à faire en sorte que ces huit communautés vivent en symbiose.

Selon des chiffres du DG de l’ONTB, Laongo, en termes de visites, a déjà atteint « un pic de 10 millions de FCFA par an ». Mais, Nelson Congo a laissé entendre que le potentiel de site touristique est « inestimable ». En 2017, a-t-il poursuivi, « près de 8 000 personnes ont visité le site touristique de Laongo. Alors qu’on peut multiplier le potentiel du site par cinq allant à dix », a-t-il renchéri.

Durant ses trois jours de manifestations culturelles, plusieurs activités sont prévues. Ce jeudi 17 décembre 2020, l’activité a démarré un peu plutôt dans la matinée par une course cycliste. Une foire était en train de s’installer et va durer trois jours. Cela va être suivi par la tenue d’un panel autour du thème : « Tourisme interne et développement local » avec au moins deux communications. S’en suivra une prise de repas communautaire avec des personnes ressources des huit villages. Cette première édition du Dassandaaga sera clôturée en beauté par une nuit culturelle qui se tiendra sur le mur de l’Opéra de Ziniaré.

Les organisateurs de cet évènement ont rassuré du fait que l’écotourisme qui est déjà en marche à Laongo sera renforcé.

Inauguré en 2000, ce monument touristique qui fait la fierté du Burkina Faso, le site le plus visité dans le pays des « Hommes intègres », est facile d’accès par la voie terrestre à 35 km à l’Est de Ouagadougou dans la ville de Ziniaré.

Née de l’initiative d’artistes locaux qui étaient en quête d’un lieu propice d’expression artistique, le site de Laongo présente un relief accidenté couvert de blocs de roche en granite, idéal pour les sculptures de tous genres. Sur ce lieu fantastiques, les œuvres d’art sont taillées directement sur la roche, ce qui leurs confèrent une originalité unique d’où l’appellation du site « Les sculptures sur granite de Laongo ».

Le site rassemble plusieurs œuvres d’art d’artistes nationaux et étrangers. A ce jour, selon l’ONTB, sur le site existe plus de 200 types de créations artistiques impliquant différents thèmes de société.

Chaque année, des artistes du monde entier sont invités à participer à un symposium qui a lieu sur le site de Laongo. C’est ainsi l’occasion pour les participants d’exprimer leur créativité en laissant parler leur imagination sur les blocs de roche.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire