Accueil A la une Transport aérien : signature de convention pour le rayonnement de Air Burkina dans...

Transport aérien : signature de convention pour le rayonnement de Air Burkina dans le monde aéronautique

1173
0

Le Burkina Faso et African Global Development (AGD), une société américaine, ont signé, ce mardi 20 octobre 2020 à Ouagadougou, une convention de cession, dans le but de donner un nouveau souffle à la compagnie aérienne Air Burkina.

La convention qui vient d’être signée, ce mardi 20 octobre 2020, par le ministre burkinabè en charge de l’Economie et des finances, Lassané Kaboré et le directeur de African Global Development (AGD), Phil K. Smartt, en présence du ministre burkinabè des transports Vincent Dabilgou et le directeur général de Air Burkina Blaise Sanou, entre autres, va permettre de remettre à niveau la compagnie Air Burkina et de le faire rayonner dans le monde de l’aéronautique dans la sous-région.

Le ministre burkinabè en charge du Transport Vincent Dabilgou

« Nous avons démarré un processus où nous avons deux priorités. La première est de stabiliser Air Burkina. Pour (le faire) nous avons dû faire (l’acquisition) de trois avions embrayeurs pour permettre à Air Burkina de continuer d’être le leader dans la sous-région et de le permettre de conserver son potentiel client dans la sous-région. Cette phase terminée, nous avons la deuxième phase qui est la relance de Air Burkina, (et) il fallait avoir un partenaire stratégique, ce que le gouvernement a fait en identifiant l’AGD », a dit le ministre en charge du Transport Vincent Dabilgou.

La partie burkinabè dit être satisfait du business plan de la société américaine, qui vise à faire en sorte que le Burkina rayonne dans la sous-région en tant que leader dans l’aéronautique. « C’est pour ça que vous avez vu que la flotte a été retravaillée pour que nous ayons des Air Bus. Nous en avons dans le projet jusqu’à quatre Air Bus, des A 220 jusqu’à 300. Il y a aussi des Air Bus A 350 pour Air Burkina », a affirmé le ministre Dabilgou qui informe sur le développement, aussi, d’un autre plan pour le vol intérieur. « Là nous avons quatre avions hélices pour nous permettre de desservir Bobo-Dioulasso de manière quotidienne mais aussi de desservir les grandes capitales régionales qui ont des aérodromes comme Fada, Gaoua, Dori et Ouahigouya », a-t-il poursuivi.

Cérémonie de signature de convention

Dans le projet il est également prévu la construction d’une académie aéronautique qui va permettre de pouvoir en liaison avec l’Université de Ouagadougou, former des pilotes et des mécaniciens dans la sous-région, selon le ministre en charge des Transports.

« Notre compagnie a été invité à venir visiter la compagnie Air Burkina. Nous avons étudié le business plan et nous avons vu que le Burkina est un pays stratégique pour nous pour évoluer », a laissé entendre le directeur de AGD, Phil K. Smartt, soulignant que sa société va travailler en trois étapes. Annonçant un investissement d’environ 250 millions d’Euros.

Le directeur de AGD, P. K. Smartt

« La première étape est de finaliser les conventions, deuxièmement c’est de faire la mise à niveau de Air Burkina en envoyant des Air Bus pour remplacer les avions que nous avons et la troisième des choses c’est d’étendre la destination (de Air Burkina) au-delà des frontières du Burkina », a soutenu M. Smartt, notant qu’ils veulent faire de Air Burkina une entité qui va révolutionner le monde de l’aéronautique au niveau de l’Afrique.

Pour le directeur général de Air Burkina, Blaise Sanou, « c’est un sentiment de joie, une très grande satisfaction » de voir « le processus qui a commencé depuis 2019 et qui a connu malheureusement un ralentissement à cause du Covid-19 », connaitre aujourd’hui une avancée avec la signature de la convention, ce mardi 20 octobre 2020.

Le directeur général de Air Burkina, Blaise Sanou

« Ce qui est plus important pour nous en tant que compagnie aérienne, c’est le renouvellement et le renforcement de la flotte que nous aurons comme l’a dit le ministre et M. Smartt, qui nous permettra non seulement de rayonner un peu partout en Afrique mais surtout d’ouvrir des destinations au niveau de l’Europe et de l’Asie de l’Est », s’est réjoui M. Sanou.

Selon lui « dans le cadre de ce contrat (avec la société américaine), il y a une commission de suivi qui sera mise en place au niveau de l’Etat pour permettre de suivre tous les engagements pris par l’AGD ». « Je pense que cela permettra de rassurer les uns et les autres quant aux investissements qui ont été déterminés par le groupe AGD. Je suis personnellement confiant. C’est un groupe qui a cru au Burkina qui a cru à Air Burkina, nous ne pouvons que le remercier », a-t-il conclu.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire