Accueil A la une AN21 de l’assassinat de Norbert Zongo: un appel au « réveil » et à...

AN21 de l’assassinat de Norbert Zongo: un appel au « réveil » et à la « lutte »

431
0

Le 13 décembre 2019, cela fera 21 ans que le journaliste d’investigation burkinabè, Norbert Zongo, et ses compagnons ont été assassinés sur la route de Sapouy (Centre-Ouest du Burkina). Un anniversaire que le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC), commémoreront à travers un dépôt de gerbes de fleurs, recueillement et de meeting, tout en appelant au « réveil » et à la « lutte ».

La commémoration de la mort de Norbert Zongo et de ses compagnons « n’est pas qu’une tradition », selon l’un des avocats en charge du dossier, Me Prosper Farama à la conférence de presse du CODMPP et de la CCVC, tenue ce mardi 3 décembre 2019. Selon lui cette commémoration, « aujourd’hui, est un appel au sursaut, à la lutte (et) au réveil ».   

Assassiné le 13 décembre 1998, alors qu’il enquêtait sur le meurtre de David Ouédraogo chauffeur de François Compaoré, jusque-là cette affaire n’a pas été élucidée et le dossier est sur la table de la justice. Chaque année, il est commémoré l’anniversaire de son assassinat et exigé vérité et justice pour ce journaliste.

« Nous, nous avons fait pris un engagement. Nous nous battrons jusqu’à notre dernière énergie. Si le peuple veut se battre, il doit comprendre que sa mobilisation ne doit pas être marchandée », a affirmé Me Farama.

« Nous resterons debout » pour la « victoire »

« Nous resterons debout, déterminés et confiants quant à notre victoire sur l’assassinat de Norbert Zongo et de ses compagnons d’infortune », a renchéri le président du collectif Chrysogone Zougmoré pour qui « les choses semblent marquer le pas au plan pénal » depuis « l’inculpation des trois éléments de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle ainsi que l’avis favorable d’extradition de François Compaoré émis le 5 décembre 2018 par la Chambre de la Cour d’appel de Paris.

M. Zougmoré a appelé la jeunesse et le peuple insurgé et résistant du Burkina, à faire de la commémoration du 13 décembre 2019, « un succès dans la lutte contre l’impunité ». « L’instruction sérieuse et le jugement sans complaisance des auteurs et commanditaires du quadruple assassinat de Sapouy sera un signal fort donné à l’ensemble des apprentis sorciers qui caressent le secret espoir de transformer notre pays en un vaste champ d’impunités », a conclu le président du CODMPP.

Les activités prévues pour la commémoration du 21e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo et de ses compagnons sont, entre autres, des hommages à l’endroit de Norbert Zongo et de ses compagnons, aux victimes de l’insurrection populaire et du putsch, aux victimes d’assassinats ciblés et de crimes politiques, des assemblées générales, conférence, meetings.

A Ouagadougou, il est prévu un dépôt de gerbes de fleurs au cimetière de Gounghin et un meeting à la Place de la Nation. Le thème retenu pour la commémoration de cette année est : « Poursuivons avec détermination la lutte pour la vérité et la justice pour Norbert Zongo et ses compagnons et contre la remise en cause des droits et des espaces de libertés ».

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire