Accueil Société Toastmasters Ouaga Eveil : une école de fabrique de l’excellence !

Toastmasters Ouaga Eveil : une école de fabrique de l’excellence !

Le président sortant, Landry Zongo (à droite) et la présidente de la nouvelle équipe, Cécile Nana (à gauche) à la passation de charge

Après un an passé à la tête de Toastmasters Ouaga Eveil, Landry Zongo a cédé son fauteuil à Cécile Nana le 20 juin 2020 à Ouagadougou au cours d’une cérémonie riche en émotions.

Ingénieur en génie civil et Toastmasters depuis 2014 (ancien de Ouaga Forum), Landry Zongo, de main de maitre a dirigé, comme premier président Ouaga Eveil depuis mai 2019. Au cours de son mandat, il a, avec son équipe, œuvré à grossir le nombre de membres qui de 20 au début est passé à 35 en seulement un an. Avec comme boussole que Toastmasters est une association qui aide ses membres à se développer dans le domaine de la communication et du leadership, Landry Zongo faisant montre lui-même de leadership a travaillé à l’atteinte des 10 objectifs fixés contenus dans le programme des clubs distingués (DCP).

Aussi, grâce aux facilités offertes par sa dream team en termes de qualité de formation, des membres ont obtenu des grades en fonction des programmes d’éducation et ce sont 23 sessions de formation qui ont été organisées dont quatre en ligne (au regard de la Covid-19).

Les membres du bureau entrant avec le président sortant (debout à droite)

Conscient que des choses restent à faire ou à parfaire, Landry Zongo passe la main à Cécile Nana avec le sentiment de devoir accompli. Il a fait savoir que la présidente entrante a été dans son équipe au poste de vice-présidente chargée de la formation. « C’est une battante et une force battante et je pense qu’elle fera mieux que le bureau sortant », a-t-il avancé ajoutant qu’il sera là à apporter son aide à cette nouvelle équipe.

La Présidente entrante Cécile Nana a indiqué qu’elle prend les commandes de Toastmasters Ouaga Eveil  pour  un mandat de 12 mois qui prendra effet à partir du 1er juillet 2020. Au cours de son magistère, au sein d’une équipe composée de sept membres, elle entend « poursuivre les œuvres du bureau sortant qui a énormément fait ».

A l’en croire, « quand les gens viennent c’est soit pour être à l’aise dans la communication soit pour développer leur leadership dans la façon de diriger leur équipe ou même dans leur vie de famille ». Il s’agit de ce fait pour elle, de mettre l’accent sur la façon de dynamiser les gens et appuyer sur le volet motivation afin que qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes. Pour Mme Nana, il faut « travailler pour que la convivialité créée puisse grandir ».

Photo de famille à l’issue de la cérémonie

Il faut signaler que Toastmasters, selon ses membres est une école sans élève et sans enseignant où sont enseignées entre autres des techniques de prise de parole pour dompter la peur de parler en public, en développant chez les membres des aptitudes pour qu’ils soient mieux dans leur vie professionnelle et de famille. Cela dans l’idée qu’à Toastmasters, comme l’a fait comprendre Landry Zongo, « c’est là où il y a la gomme, c’est-à-dire où on peut se tromper, et être corrigé afin d’être performant dans son domaine d’activité ».

Du reste, c’est ce qui s’est donné à voir au cours de la cérémonie où l’on a senti l’esprit de famille entre des membres venus de différents horizons qui font corps et où chacun acquiert des compétences qui rendent « meilleur ».

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire