Accueil A la une Affaire Bagarre entre militants d’OSC: le dossier renvoyé au 30 septembre

Affaire Bagarre entre militants d’OSC: le dossier renvoyé au 30 septembre

Un blessé dans un affrontement entre deux mouvements de la société civile à Ouagadougou

Le dossier des militants du mouvement Le Balai Citoyen et le mouvement Sauvons le Burkina, poursuivis pour «participation à une manifestation illicite, participation à une rixe et coups et blessures volontaires», enrôlé dans la matinée du vendredi 23 septembre 2022, au Tribunal de Grande Instance Ouaga 1, a été renvoyé au 30 septembre prochain.

Suite à une bagarre déclarée, le 6 septembre dernier, entre des militants de ces deux organisations de la société civile (OSC), cinq manifestants ont été interpellés et poursuivis pour «participation à une manifestation illicite, participation à une rixe et coups et blessures volontaires».

C’est au cours d’une manifestation, organisée le 6 septembre, devant la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité (BCLCC) par Le Balai Citoyen en soutien à son militant Ollo Mathias Kambou dit Kamo, que les échauffourées avaient eu lieu entre les membres des deux OSC. En effet, des éléments du mouvement «Sauvons le Burkina» avaient fait irruption sur les lieux en s’opposant à la manifestation du Balai Citoyen.

En plus de l’interpellation des cinq manifestants à l’issue de ces évènements, les responsables des deux mouvements concernés ont été également convoqués pour être poursuivis pour organisation de manifestations illicites, selon le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance Ouaga 1, Harouna Yoda.

Le procès du militant du mouvement Le Balai citoyen Ollo Mathias Kambo dit Kamao, qui a également repris ce vendredi 23 septembre 2022, se poursuit au Tribunal de Grande Instance Ouaga 1. Le mis en cause est poursuivi pour «outrage à un dépositaire de l’autorité publique», en l’occurrence le président du Faso Paul-Henri Damiba.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire