Accueil Economie Burkina: des chefs d’entreprises sensibilisés sur l’importance de la digitalisation

Burkina: des chefs d’entreprises sensibilisés sur l’importance de la digitalisation

Rencontre avec des chefs d'entreprise à la CCI-BF

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina (CCIBF) a organisé, le mercredi 23 juin 2021, dans le cadre de son programme d’activités, une rencontre d’échange avec des chefs d’entreprises, en vue de les sensibiliser sur la nécessité d’introduire la digitalisation dans leur business modèle.

C’est sur le thème : «Le digital, facteur de pérennité et de performance des entreprises», que s’est tenue la rencontre. Plus d’une vingtaine d’entreprises ont été à la réunion de sensibilisation sur l’indispensable nécessité de placer les TIC au cœur de leur business modèle.

Selon la directrice de l’animation économique de la CCI-BF, Liliane Kaboré, sa structure a bien voulu développer ce thème avec ces chefs d’entreprises car il est d’actualité, surtout avec la Covid-19 qui a amené le monde à se confiner.

La directrice de l’animation économique de la CCI-BF, Liliane Kaboré

«La digitalisation permet d’avoir de nouveaux clients parce qu’il y a un certain nombre de clients qui n’ont plus le temps d’aller faire le marché ou d’aller en boutique. Donc c’est une autre cible qu’elles (entreprises) pourront atteindre et comme on le dit c’est même une nécessité aujourd’hui», a fait savoir Mme Kaboré.

Pour la cheffe de service appui à l’industrie et au service de la CCI-BF, Félicia Paré, pour des besoins d’évolution et de pérennité, les entreprises doivent «modifier leur organisation, leur mode de fonctionnement afin de créer plus de valeurs tout en accroissant la qualité des biens et les services qu’elle offre». «Et pour cela l’intégration de la digitalisation est nécessaire car il s’agit de vous approprier et de développer votre organisation, votre productivité et votre approche du marché», s’est-elle adressé aux participants à la rencontre.

L’idée de cette rencontre «c’est de voir comment on peut s’appuyer, ici au Burkina, davantage sur les perspectives qu’offrent les TIC», a dit le présentateur sur le thème du jour, Elie Sawadogo, directeur informatique et de l’économie numérique/CCI-BF. «Aujourd’hui, on a une certaine omniprésence du digital.  On constate également que de plus en plus, dans l’entreprise on ne peut pas se passer du digital car il a beaucoup d’avantage. Aujourd’hui, il est vraiment difficile de travailler, de faire du business sans le digital, des outils de communication. D’où l’intérêt des échanges de ce matin», a-t-il affirmé.

Présentation sur la digitalisation

Selon M. Sawadogo, la digitalisation est ce qui permettra aux entreprises de se performer afin de garantir leur pérennité, leur survie. «On digitalise pour réaliser ses objectifs dans les délais, pour augmenter son chiffre d’affaire, sa part de marché, le nombre de clients, pour des besoins de satisfaction de la clientèle, pour la qualité du produit ou le service offert, pour avoir une certaine longueur d’avance sur les concurrents, pour accompagner l’outil de production en interne en augmentant le capital humain et les compétences», a-t-il poursuivi.

Pour réussir la digitalisation, il faut définir une vision et la partager avec ses collaborateurs, a conseillé le directeur informatique et de l’économie numérique/CCI-BF. «Si vous voulez procéder à une digitalisation et que votre vision, c’est vous seul qui l’avez, ça va être très difficile. Si vous êtes entre collaborateurs, il faut que vous intégrez toutes les parties prenantes au processus de digitalisation parce que c’est un élément essentiel pour le succès de la vision. Il faut aussi faire évoluer les compétences des salariés, définir une méthode de mise en œuvre», a-t-il conclu.

Avec l’avènement de la Covid-19 qui a contraint les pays à prendre des mesures comme le confinement, la CCI-BF avait, au début de la pandémie, fait une formation pour amener les gens à vendre en ligne, a dit Liliane Kaboré, directrice de l’animation économique, qui a signifié que son institution a organisé en tout quatre rencontres et les thèmes sont choisis en fonction de l’intérêt pour les acteurs.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire