Accueil A la une Burkina/Interdiction d’exportation des céréales: des sanctions pour les contrevenants

Burkina/Interdiction d’exportation des céréales: des sanctions pour les contrevenants

Harouna Kaboré, nouveau ministre burkinabè du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat (MICA)

Après sa tournée pour effectuer un contrôle inopiné sur les prix et la qualité de certains produits commerciaux, le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré est revenu, dans un communiqué daté du 7 juillet 2021, sur les autorisations spéciales d’exportation des céréales comme le mil, le maïs, le sorgho.

Le ministre a constaté avec regret qu’en dépit de la suspension de leur délivrance, «certains commerçants continuent d’organiser la sortie des céréales hors du territoire sans autorisation». Une situation qui l’a poussé à rappeler la suspension de la délivrance des autorisations spéciales d’exportation (ASE) desdites céréales qui remonte au 1er janvier 2021.

Il a également informé que sont aussi concernés par cette mesure, les commerçants qui avaient obtenu  leurs ASE avant l’entrée en vigueur de leur suspension, «au regard de l’exploitation frauduleuse» de ces autorisations. «En tout état de cause, tout contrevenant à cette mesure, s’expose à des sanctions conformément à la règlementation en vigueur», a-t-il prévenu.

Siaka CISSE (stagiaire)

Laisser un commentaire