Accueil Société Burkina : le projet EcoMédias pour faciliter le suivi budgétaire des politiques publiques

Burkina : le projet EcoMédias pour faciliter le suivi budgétaire des politiques publiques

De gauche à droite, le président de l’UNALFA, Charlemagne Abissi, l’Ambassadeur de l’Union européenne, Jean Lamy, l’Ambassadeur de France au Burkina, Xavier Lapeyre De Cabanes et le directeur Afrique CFI ,Pierre Jalladeau

L’Union nationale de l’Audiovisuel libre du Faso (UNALFA) et Canal France international (CFI) ont procédé à la signature du projet EcoMédias, ce 19 juin 2018 à Ouagadougou. Co-financé par l’Union européenne et CFI, ce projet est prévu pour durer trois ans coûte 352 000 Euros.

Cofinancé par l’Union européenne et CFI, le projet  EcoMédias est prévu pour durer trois ans et coûte 352 000 Euros, soit plus de 230 millions de FCFA. Aussi, il devrait contribuer à faciliter le suivi budgétaire des politiques publiques au Burkina par le renforcement des capacités des médias burkinabè grâce à des formations, afin de traiter des questions économiques et budgétaires.

Des formations seront dispensées à une soixante de journalistes  et permettront de traiter des questions économiques et budgétaires. Il y aura également des ateliers de renforcement sur ces thématiques avec notamment, un appui à la rédaction, à l’investigation, à la recherche et à l’infographie. Et ce sont plus de 600 articles ou émissions qui seront produits dans les médias burkinabè, y compris en langues nationales. Il est prévu en plus des conférences, des émissions interactives impliquant les citoyens (téléphone, les réseaux sociaux …) et des micros-trottoirs en synergie par les médias. Le projet, qui commence ce mois de juin,  se déroulera jusqu’en mai 2021.

Selon le président de l’UNALFA, Charlemagne Abissi, dans l’élan du projet mené en 2015-2016 pour accompagner le processus électoral par une formation citoyenne professionnelle pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit, ce nouvel engagement entend fourbir les armes des journalistes qui devront « mettre le citoyen au centre de l’information politique ».

Il faut signaler que la cérémonie a eu lieu en présence de l’Ambassadeur de France au Burkina, Xavier Lapeyre De Cabanes, du directeur Afrique CFI ,Pierre Jalladeau et de l’Ambassadeur de l’Union européenne, Jean Lamy.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire