Accueil Société Burkina: les 23 points de la plateforme revendicative de la coordination des...

Burkina: les 23 points de la plateforme revendicative de la coordination des syndicats du MENA

1263
0
SHARE
Des enseignants jetant leurs stylos et craies devant le ministère de l'Education nationale et de l’Alphabétisation en guise de protestation

Face au bras de fer entre le gouvernement burkinabè et les syndicats du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA) qui est en passe de conduire le pays à une année blanche si rien n’est fait, Wakat Séra vous propose l’intégralité des points de la plate-forme revendicative de la coordination des 15 structures syndicales.

1-La relecture de l’organigramme du MENA dans le but d’une autonomisation de chaque niveau de l’éducation

2-La prise de mesures nécessaires pour une application efficiente du système LMD dans les Universités publiques

3-L’adoption d’un statut autonome des personnels de l’éducation avec une classification catégorielle et une grille salariale valorisées

4-L’amélioration de l’indemnité spéciale de logement pour les personnels de l’éducation et son octroi d’office à tous

5-La reconnaissance des prérogatives et l’allocation de moyens conséquents aux encadreurs pédagogiques de tous les ordres d’enseignement pour l’exécution de leurs missions

6-L’allocation conséquente de moyens à toutes les structures éducatives de tous les ordres

7-Le respect des effectifs dans les classes en tenant compte des normes internationales.

8-L’octroi d’un trousseau pédagogique aux enseignants à chaque début de rentrée.

9-La prise en charge effective des maladies professionnelles et accidents de travail.

10-L’allocation d’au moins 30% du budget national au secteur de l’éducation.

11-L’amélioration des conditions de vie et d’études des élèves et étudiants.

12-Le contrôle des établissements privés relativement au respect des cahiers de charge et aux frais de scolarité

13-L’application effective de la convention collective de l’enseignement privé laïc signée entre les organisations syndicales et l’UNEPEL et son extension aux autres types d’enseignement privé

14-La tenue effective des conseils de discipline, la poursuite et la sanction des responsables de structures administratives coupables de mauvaise gestion administrative et financière

15-Le renforcement effectif des capacités des personnels de l’éducation de tous les ordres à travers un plan cohérent de formation continue

16-Le respect des franchises scolaires et universitaires

17-La gestion diligente et efficace des dossiers de carrière des personnels de l’éducation

18-La réhabilitation du secteur de l’éducation non formelle et de l’alphabétisation.

19-La correction des incohérences et des iniquités constatées à travers le reversement des agents publics de l’Etat en lien avec la loi 081

20-La reconstitution de la carrière des personnels des ex-garderies populaires

21-Le développement de l’éducation préscolaire

22-L’effectivité de la gratuité dans l’éducation de base

23-La valorisation, l’harmonisation et l’octroi de l’indemnité spécifique à tous les personnels de l’éducation

Ouagadougou, le 5 octobre 2016

Ont signé :

Les Organisations Syndicales de l’éducation FESEB, F-SYNTER, SATEB, SNEA-B, SNEP, SNESS, SPESS, SYNAPAGER, SYNATEB, SYNTAS, SYNAPEP, SYNAVS, MONEP, SYNATRAS, SYNATRENF, STAGE

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire