Accueil A la une Burkina: les Américains vont-ils partir?

Burkina: les Américains vont-ils partir?

3006
1
Une vue de l'ambassade des Etats-Unis au Burkina

«L’ambassade des Etats-Unis a décidé que le Burkina n’est plus un “Family Duty station”. En gros ça veut dire que toutes les familles américaines des employés de l’ambassade évacuent immédiatement. Ca envoie un très mauvais signe diplomatique au gouvernement BF.  Ca peut aussi entraîner une réduction de l’aide, puisqu’il y aura une réduction du personnel qui ne souhaitera pas rester sans ses enfants). Aussi, si l’ambassade le fait c’est peut-être parce qu’elle compte amener une présence militaire américaine plus importante.»

C’est l’information reçue in extenso dans un groupe WhatsApp. Le message est très viral en ce moment, inondant pratiquement tous les réseaux sociaux, accompagné le plus souvent d’une lettre signée du directeur de l’International School Of Ouagadougou (ISO), Jean-Luc Aupoix. Dans la correspondance adressée aux parents d’élèves, «l’ambassade des Etats-Unis a confirmé le départ des enfants des employés rattachés à l’ambassade de Ouagadougou. 22 élèves quitteront le Burkina Faso avant le 1er décembre». Cette décision de la représentation diplomatique du pays de l’Oncle Sam au Burkina, intervient par «prudence», terminologie utilisée par l’ambassade, précise le directeur de l’ISO qui ajoute qu’elle «est basée sur la détérioration de la sécurité au Burkina Faso et l’incertitude de la situation à long terme». Tout en mentionnant le statu quo sur le reste des activités de l’Ecole internationale américaine et les relations entre l’établissement scolaire et l’ambassade et son service de sécurité qui restent inchangées, M. Aupoix a réitéré sa disponibilité pour tous ceux qui voudraient en savoir plus sur la situation.

Les Américains vont-ils donc quitter le Burkina? De source bien informée, l’ambassade des Etats-Unis, prend effectivement des précautions liées à la situation sécuritaire difficile à laquelle est confrontée le Burkina du fait des attaques terroristes meurtrières et autres enlèvements. Mais ce n’est pas pour faire venir à Ouagadougou, plus de militaires. Les enfants mineurs devant quitter le pays, cela entraîne de facto le départ d’un des parents pour s’en occuper sur place aux Etats-Unis. C’est donc désormais la règle des postes non accompagnés qui sera de mise, car les départs seront comblés, en principe, par des arrivées d’employés qui n’ont pas ces contraintes familiales par exemple. Selon nos sources, c’est, du reste, le même schéma qui est appliqué au Mali voisin qui subit les mêmes assauts terroristes au quotidien.

Quelle est la posture du gouvernement du Burkina face à cette nouvelle donne? Nos démarches auprès du gouvernement burkinabè pour en savoir plus sont demeurées pour l’instant vaines. En attendant, l’ambassade des Etats Unis, sur sa page Facebook réaffirme suivre la situation de près. Florilège: «Les Etats-Unis demeure un partenaire indéfectible du Burkina Faso en ces temps de défis pour le pays. Nous explorons actuellement les possibilités pour adapter au mieux l’engagement de notre mission diplomatique alors que le Burkina Faso affronte courageusement ses difficultés. L’Ambassade des Etats-Unis examine régulièrement la posture à adopter, en se basant sur une évaluation continuelle et prudente du contexte ainsi que des risques potentiels pour notre communauté et notre personnel. Lorsque cela s’avèrera approprié, l’Ambassade indiquera s’il y a des changements à notre statut opérationnel.»  Pour paraphraser les paroles bibliques, que ceux qui ont des yeux voient et ceux qui ont des oreilles entendent.

Par Wakat Séra

1 Commentaire

  1. Non, ils ne vont certainement pas partir! On a décrier ici, rien qu’hier l’avis et les précautions de la France sur l’insécurité au Burkina. Qu’est-ce qu’on veut à la fin? Comment une personne qui vit actuellement au Faso peut-il douter de l’insécurité actuelle au Burkina. Bien qu’il faut etre patriote, nous ne devons pas etre des hypocrites.

Laisser un commentaire