Accueil A la une Burkina: les clés de la réconciliation se trouvent-elles en Côte d’Ivoire?

Burkina: les clés de la réconciliation se trouvent-elles en Côte d’Ivoire?

Le président de la Côte d'Ivoire Alassane Ouattara recevant le pli du ministre de la Réconciliation burkinabè, Zéphirin Diabré

Le président burkinabè, Roch Marc Kaboré, a dépêché à Abidjan son ministre d’Etat chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin Diabré.

Après son séjour en Côte d’Ivoire, le pèlerin de la Réconciliation burkinabè, visiblement, ne revient pas avec Blaise Compaoré dans ses valises. Sinon s’il y parvenait, il aurait réussi une grosse partie de sa mission, dans la mesure où ce dernier est au cœur de la question liée à la réconciliation. Cela, parce que le sujet est abordé, comme si les problèmes du pays ont commencé avec l’Insurrection populaire de fin octobre 2014, qui a balayé Blaise Compaoré du pouvoir.

Mais en même temps, Blaise Compaoré est-il prêt à revenir au bercail? Il sait qu’en revenant, il devra se soumettre à la Justice pour les nombreux dossiers dans lesquels il est cité, dont le plus emblématique est celui de l’affaire Thomas Sankara.  Il le sait et c’est certainement pour cela qu’il a pris la nationalité ivoirienne pour se protéger, au cas où il sera question d’extradition.

Il y a des préalables à lever si l’ancien président burkinabè doit rentrer au pays. Et Zéphirin Diabré a dû en parler avec les autorités ivoiriennes qui sont en réflexion, elles aussi, pour ce qui est du retour de leur ancien président Laurent Gbagbo.

Du coup, comment se fera cette réconciliation? Avec ou sans Blaise Compaoré? Si Blaise Compaoré doit revenir, ce sera selon quelle modalité, quand on sait que la plupart des Burkinabè s’attendent à une réconciliation qui passe par le triptyque vérité-justice-réconciliation? Pour tout dire, les clés de la réconciliation se trouvent-elles en Côte d’Ivoire?

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire