Accueil A la une Burkina: l’extradition de François Compaoré validée par le Conseil d’Etat français

Burkina: l’extradition de François Compaoré validée par le Conseil d’Etat français

François Compaoré

Le Conseil d’Etat français a validé, ce vendredi 30 juillet 2021, l’extradition de François Compaoré, frère cadet de l’ex-président burkinabè, Blaise Compaoré, accusé d’implication dans l’assassinat, le 13 décembre 1998, du journaliste d’investigation, Norbert Zongo.

Après un marathon judiciaire, le Conseil d’Etat a finalement donné son accord pour l’extradition de François Compaoré qui est poursuivi pour son implication présumée dans cette affaire.

Et selon les avocats de l’intéressé, «celui-ci prend acte; il est prêt à faire face, dans la dignité, l’honneur et avec responsabilité, à la justice burkinabè». Les conseils de François Compaoré, dans le but de faire «échec à l’extradition» de leur client, ont également saisi la Cour européenne des droits de l’Homme.

En rappel, les avocats de François Compaoré, le frère cadet de l’ex-président du Faso, Blaise Compaoré, avaient saisi le Conseil d’Etat sur le décret d’extradition, affirmant que la vie de leur client serait en danger si toutefois il venait à être extradé dans son pays. Ils soutenaient également que cette affaire est une cabale politique contre celui dont la justice burkinabè demande l’extradition.

Ces arguments n’ont visiblement pas convaincu la plus haute juridiction administrative française. De l’avis du Conseil d’État, qui ne s’oppose pas à l’extradition de M. Compaoré, la vie de celui-ci n’est pas menacée au Burkina Faso. Cette juridiction a également fait savoir que des engagements sur le lieu et les conditions de détention ont été fournis par le ministère burkinabè en charge de la Justice.

Par Wakat Séra

 

Laisser un commentaire