Accueil A la une Burkina: «Plusieurs terroristes» neutralisés et des otages libérés (armée)

Burkina: «Plusieurs terroristes» neutralisés et des otages libérés (armée)

L'armée nigerienne vient de subir une nouvelle attaque (Ph. rfi.fr)

L’armée burkinabè affirme, dans son bilan hebdomadaire du 1er au 6 février 2022, avoir neutralisé «plusieurs terroristes» dans le Soum (Nord) et dans la Komandjari (Est) et libéré une dizaine d’otages.

Attaqué le 4 février 2022, le détachement militaire de Sollé (Province du Loroum, région du Nord) a «mis en déroute, par la riposte, les assaillants» qui se sont «réfugiés» par la suite «dans la forêt de Ouendoupoli» dans le Soum. Et ce sont des «frappes aériennes, immédiatement déclen­chées» qui ont permis de neutraliser «plusieurs d’entre eux», lit-on dans le point hebdomadaire des opérations de sécurisation de l’Armée burkinabè.

Le lendemain 5 février 2022, c’est le détachement militaire de Tankoualou, dans la province de la Komandjari (Est), qui est à son tour «alerté par des populations suite à l’enlèvement d’une dizaine de civils par des hommes armés». Une opération a donc été lancée et cela a permis la neutralisation de «trois terroristes» et la libération des otages, selon l’Armée.

Les Forces Armées Nationales, qui poursuivent leurs opérations de sécurisation du territoire national, ont également mis hors d’état de nuire, du 3 au 4 février 2020, «trois engins explosifs improvisés découverts à plusieurs endroits de la province du Soum lors de missions de reconnaissance».

Elles ont aussi mené, au cours de cette période, des activités de développement au profit des structures de l’Etat, de structures privées, ainsi que des activités au profit des populations.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire