Accueil Economie Burkina : quelles actions politiques et citoyennes pour la promotion de l’arbre ?

Burkina : quelles actions politiques et citoyennes pour la promotion de l’arbre ?

937
0
Les animateurs de la conférence de presse

Alors qu’un débat est en cours sur la déclassification d’une forêt dans la région des Hauts-Bassins au profit de la construction d’un centre de santé d’envergure internationale, à Ouagadougou le comité d’organisation du Salon international de l’Arbre a, au cours d’une conférence de presse ce 14 mai, parlé de l’organisation de la deuxième édition de ce rendez-vous annuel.

« L’arbre est utile pour son bois, ses feuilles, pour ses fruits, sa sève et ses sécrétions, ses fonctions écologiques contre l’assèchement des marais, le rideau brise-vent, la lutte contre l’érosion, la fixation du gaz carbonique et le refuge pour de nombreuses espèces ». Pour ces utilités relevées par le président du comité d’organisation, Lazare Doucom, l’arbre sera célébré au cours d’un Salon international dénommé Salon international de l’Arbre(SIA), prévu du 18 au 21 mai 2019 au parc urbain Bangr-Wéogo à Ouagadougou.

Sous le thème « L’arbre comme vecteur de développement économique et social des pays sahéliens : quelles actions politiques et citoyennes promouvoir ? », cette deuxième édition du SIA se tient sous le patronage du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique.

Il faut noter que le SIA, qui est à sa deuxième édition, est un rendez-vous international entre les divers acteurs de la chaine de protection / valorisation de l’arbre et a été initié par le Mouvement écologique du Burkina.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire