Accueil Société Burkina : un syndicat de la Santé regrette la rupture du dialogue avec...

Burkina : un syndicat de la Santé regrette la rupture du dialogue avec son administration

325
0
SHARE
Photo d'illustration

Le bureau national du Syndicat des Travailleurs de la Santé humaine et animale (SYNTSHA) a, au cours d’une conférence de presse ce 11 juillet à Ouagadougou, regretté la rupture du dialogue avec les premiers responsables de ce sectoriel.

« Le bilan de la mise en œuvre du protocole d’accord gouvernement-SYNTSHA du 13 mars 2017 qui a été fait le 6 mars entre une délégation du gouvernement et celle du SYNTSHA a été clairement négatif », ont déclaré le secrétaire général du SYNTSHA, Pissyamba Ouédraogo, et ses camarades.

A les en croire, non seulement rien n’a été fait, mais encore le dialogue qui allait permettre des avancées a été rompu, contrairement à ce que  le gouvernement dit à ce propos.

Ils ont confié que « depuis le 6 mars 2018, le SYNTSHA n’a plus tenu une réunion de concertation avec le gouvernement autour de sa plate-forme revendicative en dépit de ses multiples interpellations et luttes ».

Le bureau national du SYNTSHA a également mis à profit cette conférence de presse pour rappeler que les formations sanitaires et vétérinaires, pour nombre d’eux, ne disposent pas du minimum pour travailler. Aussi, il est ressorti que les droits démocratiques et sociaux sont remis en cause par le gouvernement.

Dans ce sens, ils ont cité la « répression de militants à Pouytenga pour faits de grève, les tracasseries et intimidations des travailleurs et le sit-in déclaré illégal… ».

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire