Accueil Société Coronavirus au Burkina: six nouveaux cas confirmés portant à 152 le total...

Coronavirus au Burkina: six nouveaux cas confirmés portant à 152 le total des malades

1279
1
Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur national de la réponse à l'épidémie du Covid-19

Le coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Coronavirus, le Pr Martial Ouédraogo, a signifié ce jeudi 26 mars 2020 face à la presse que le Burkina Faso a enregistré à la date du 25 mars, six nouveaux cas confirmés au Covid-19, portant ainsi à 152 le total des malades dans le pays où le virus a été déclaré le 9 mars dernier. Il a déploré à ce jour trois autres décès.

« Le Burkina à la date du 25 mars 2020 a enregistré 152 cas donc six nouveaux cas avec malheureusement sept décès dont trois nouveaux. Parmi les malades, on dénombre 100 hommes et 52 femmes touchés », a déterminé le Pr Martial Ouédraogo qui a indiqué que les nouveaux cas ont été détectés dans les villes de Ouagadougou (2), Bobo-Dioulasso (2) et Zorgho (2).  (. Il s’agit  de (10 Bobo-Dioulasso, 127 cas à Ouagadougou, 2 à Zorgho)

Ainsi, à ce jour, nous avons un bilan suivant selon les chiffres du coordonnateur national de réponse à l’épidémie de Covid-19: « Ouagadougou (127), Bobo-Dioulasso (10), Boromo (6), Dédougou (2), Houndé (2),  Zorgho (2), Banfora (1) et Manga (1) ».

Le professeur est revenu sur le point d’hier qui n’aurait pas été complet puisque certains organes de presse par leurs renseignements ont appris qu’il y a eu trois décès que le comité national n’aurait pas communiqué.

Sur ce cafouillage, M. Ouédraogo a indiqué que « les décès proviennent de l’équipe de prise en charge ». A le suivre, les éléments techniques que son équipe a fournis pour le point de presse étaient ceux « disponibles à (leur) niveau en cet instant précis ». Ce qui signifie que ce n’est que par la suite que l’équipe de prise en charge allait porter ces nouvelles informations à leur niveau pour le point de ce jour.

Concernant les trois nouveaux décès enregistrés, il a précisé qu’il s’agit d’« un homme de 59 ans qui avait une Hypertension artérielle (HTA), une femme de 75 ans (HTA) et un homme de 50 ans, un Philippin, qui était diabétique ». Selon l’évolution de cette maladie au Burkina, en fonction des chiffres dont le comité national dispose, le Pr Martial Ouédraogo a affirmé que « le Covid-19 est moins létal chez les personnes jeunes. La preuve, les trois dernières guérisons sont des jeunes : deux femmes de 26 et 23 ans et d’un homme de 36 ».

Mais, somme toute, il a appelé les populations notamment jeunes à ne pas se laisser prendre par ce piège, rappelant qu’un jeune de 33 ans qui n’avait pas d’antécédent sanitaire est décédé de ce virus. « Les tests pour les décès sont au-dessus de la cinquantaine », a-t-il confirmé.

Quant à la problématique des appels posés régulièrement, le coordonnateur de la réponse au Covid-19 au Burkina, a dit qu’« actuellement, nous sommes à 36 postes et nous allons passer à 65 postes en temps réels qui peuvent recevoir les appels » pour soulager les populations.

A ce jour, le comité a enregistré au « total 19 323 appels », a-t-il indiqué, ajoutant que « nous avons réalisé 356 qui ont donné 152 positifs ».

De la gauche vers la droite, le ministre des Enseignements supérieurs, Pr Alkassoum Maïga et Rémis Fulgance Dandjinou, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement

Le ministre des Enseignements supérieurs, Pr Alkassoum Maïga, a informé la presse de ce qu’un essai clinique a été initié avec la chloroquine associée à l’Azithromycine. Un autre essai sera effectué et va porter sur plus de soixante malades à qui on va administrer des soins à base des plantes, a-t-il ajouté.

Au cas où les résultats sont concluants, a continué le Pr Maïga, le Burkina Faso « a les capacités de produire sur place et en quantité de la chloroquine et du paracétamol» dans ses laboratoires.

Le Conseil des ministres s’est tenu ce jour, a dit le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou. Cela a été possible, au regard de la forte contagion de maladie qui touche déjà quatre ministres, au « e-Conseil mis en place par le ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes, a-t-il laissé entendre avant de signifier que « nous avons décidé de la prolongation de la fermeture des écoles, centres et universités. La date de reprise donc est fixée maintenant au 14 avril 2020. Cette date pourrait donc connaître un réaménagement en fonction de l’évolution de l’épidémie », a précisé Rémis Dandjinou.

De même, « toutes les restrictions (en vue de limitation de la propagation du Coronavirus) qui arrivent à leur terme avec la mise en état d’alerte sanitaire, seront immédiatement reconduites pour deux semaines. Le Conseil des ministres a porté essentiellement sur la pandémie du Covid-19, a-t-il terminé.

Par Bernard BOUGOUM

1 Commentaire

  1. -M. le président Kaboré, Mme la Ministre C. Lougué, M. Mathias Ouédraogo, M. Al-kassoum Maïga,… la situation est en train de vous échapper de manière à ce que les conséquences soient plus que pénibles. Le BF est un carrefour en Afrique de l’Ouest, avec Ouagadougou pour centre directionnel. Votre plan de réponse est incomplet, et ne cadre pas avec certains aspects de la situation. QUAND LA DIGUE VA CÉDER, N’ALLEZ PAS CHERCHER UN BOUC ÉMISSAIRE AILLEURS.

Laisser un commentaire