Accueil A la une Coronavirus: le gouvernement « veut sacrifier le peuple burkinabè » (CDP)

Coronavirus: le gouvernement « veut sacrifier le peuple burkinabè » (CDP)

1560
0
Eddie Komboïgo, président du CDP

Ceci est un communiqué du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP, opposition) qui pense que « par le tâtonnement, le gouvernement veut sacrifier le peuple burkinabè ».

Depuis le mois de décembre 2019, notre monde est dans l’émoi et les populations vivent dans la psychose du fait de la survenue de  l’épidémie du coronavirus dans la ville de Wuhan en Chine. L’économie mondiale est menacée et les lendemains sont incertains.

A l’annonce de l’épidémie, tous les gouvernements sérieux  ont vite fait de prendre des mesures pour éviter ou du moins limiter la contagion des sujets sains. Certains pays ont fermé leurs frontières pour préserver la vie de leurs citoyens.

 Aujourd’hui, le Coronavirus est déclaré « pandémie » par l’Organisation mondiale de la Santé, et les gouvernants doivent prendre des mesures pour contenir la propagation du virus. Pendant ce temps et depuis le lundi 9 mars 2020, le Burkina Faso a enregistré ses premiers cas de coronavirus, et internés à l’hôpital de Tingandogo. Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) souhaite un prompt rétablissement aux malades, félicite et encourage le personnel soignant qui veille pour contenir le virus.

 Cependant, force est de constater que le gouvernement du MPP, comme à son habitude et dans un tâtonnement inédit  veut sacrifier le peuple burkinabè. Aux dires du personnel soignant, aucune mesure n’était, et n’est jusqu’à présent pas prise, pour faire face à la maladie. Car, aucun cas sérieux ne peut être soigner ici au Burkina Faso. Pas de matériel adéquat ni de personnel formé ou recyclé pour accompagner les malades. Le gouvernement dans son incapacité d’anticiper condamne le peuple à attendre le pire. Le CDP condamne cette attitude avec la dernière énergie.

Pendant que dans les autres pays, des mesures drastiques sont prises pour éviter une contamination à grande échelle de la maladie, le gouvernement brille par son absence de décisions. Seules quelques administrations ont le gel désinfectant pour protéger le personnel. La population est laissée à elle-même. Seuls les religieux ont pris des mesures et sensibilisent les fidèles.

Le CDP invite le gouvernement à ne par garder des informations par devers lui. A communiquer pour aider la sensibilisation des populations dans le changement de comportement. La communication doit s’intensifier sur tous les supports afin de circonscrire le mal, pour que les populations puissent continuer de vaquer paisiblement à ses occupations.

Le CDP exhorte les populations à suivre les consignes déjà données pour préserver leur vie et éviter de nouvelles contagions.

 Démocratie-Progrès-Justice 

Ouagadougou, le 14 mars 2020 

Pour le Secrétariat à la communication,

                    

Laisser un commentaire