Accueil A la une ECO: six pays rejettent la nouvelle monnaie

ECO: six pays rejettent la nouvelle monnaie

1307
1
(Ph. d'illustration)

Six pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) que sont le Nigeria, le Ghana, la Sierra-Leone, le Liberia, la Gambie et la Guinée Conakry, ont, le jeudi 16 janvier 2020, à l’issue d’une rencontre tenue à Abuja, rejeté la nouvelle monnaie «ECO» de la zone, telle que annoncée le 21 décembre dernier par le président en exercice de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Alassane Ouattara, chef de l’Etat ivoirien, en présence de son homologue français, Emmanuel Macron, à Abidjan.

Depuis l’annonce du passage des pays de l’UEMOA à l’ECO, en 2020, en remplacement du franc CFA, considéré comme un outil de domination colonial, bon nombre de personnes, surtout des spécialistes dont les économistes ivoirien Mamadou Koulibaly et le Sénégalais Felwine Sarr, n’ayant approuvé ni la manière, ni le lieu de l’information, se sont indignés et annoncé un échec cuisant de cette politique tant réclamée par des populations, essentiellement de l’espace francophone.

«Le Franc CFA de l’Afrique de l’Ouest est mort, nous dit-on, et son fantôme vient hanter l’ECO que nous attendions de la CEDEAO. Le compte d’opérations est supprimé, mais où vont donc les réserves d’échanges ? Déclarer que le CFA est mort, c’est vraiment politique, alors qu’il s’agit d’une question sérieuse, financière, monétaire. On a l’impression que pour calmer les pressions des opérateurs économiques, des hommes d’affaires qui s’inquiètent des difficultés de la zone CFA, les chefs d’Etat se disent +bon, on va leur balancer quelque chose, ils vont s’amuser avec et puis pendant ce temps on continue+», a déclaré Mamadou Koulibaly sur des médias.

Il aurait fallu seulement moins d’un mois pour croire à leur thèse puisqu’effectivement, hier jeudi, les ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales de cinq pays anglophones d’Afrique de l’Ouest et la Guinée réunis à Abuja ont rejeté l’ECO, pourtant «salué» quelques jours seulement après l’annonce de M. Ouattara, par le Ghana, qui exhortait même les autres pays hors UEMOA à travailler à s’y conformer.

«Le gouvernement du Ghana a pris note de la récente déclaration faite le samedi 21 décembre 2019 par le président de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Son Excellence Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, sur la décision prise par les huit Etats membres ouest-africains de l’UEMOA de cesser l’utilisation du franc CFA, en faveur de la nouvelle monnaie commune proposée de la CEDEAO, l’ECO, à partir de 2020», lit-on dans le texte qui souligne qu’ «il s’agit d’une décision bienvenue, que le Ghana applaudit chaleureusement».

Les six pays accusent le président ivoirien Alassane Ouattara d’avoir unilatéralement pris la décision de création de l’Eco sans consulter les autres pays membres de la CEDEAO. C’est pourquoi, de commun accord, ils ont rejeté en bloc, l’ECO porté par l’UEMOA et appelé à la tenue d’une rencontre urgente des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO.

Les huit pays de l’UEMOA (Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal, Bénin, Togo et Guinée-Bissau) présentant des profils macroéconomiques en concordance avec les critères de convergence définis dans le cadre de cette monnaie, devaient, selon les explication de M. Ouattara, entamé la mise en œuvre du projet avant que les six autres pays ne les rejoignent.

A noter que le franc CFA est utilisé par les huit pays de l’UEMOA et de d’autres Etats de l’Afrique du Centre regroupés au sein du CEMAC.

Par Bernard BOUGOUM

1 Commentaire

  1. N’ont ils pas raison ! La France n’a rien à voir avec notre économie sauf pour pour avoir la main mise sur nos finances et empêcher notre développement.
    Regardons autour de nous, tous les pays qui ont en commun le CFA traînent pour le bien être de leur peuple.
    Je demande PITIÉ à nos dirigeants, qu’ils regardent autrement leur peuple
    ENSEMBLE NOUS VAINCRONS POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LE BIEN-ÊTRE

Laisser un commentaire