Accueil A la une Frontière Mali-Burkina: Barkhane neutralise «une dizaine de groupes armés terroristes»

Frontière Mali-Burkina: Barkhane neutralise «une dizaine de groupes armés terroristes»

La Force Barkhane, dans un communiqué en date du vendredi 1er octobre 2021, affirme avoir neutralisé «une dizaine de Groupes Armés Terroristes», le 27 septembre 2021.

Actualité des opérations

La semaine a été marquée par la mort au combat du Sergent Maxime Blasco du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces, au cours d’une opération de reconnaissance et de harcèlement conduite par la Force Barkhane dans le Gourma malien, au Sud-Est de N’Daki.

Opération à la frontière Mali-Burkina Faso

Le 27 septembre, en début de matinée, un drone Reaper MQ9 de la Force Barkhane a repéré des éléments d’un groupe armé terroriste à 85 km au sud de Gossi, à une quarantaine de kilomètres de l’action du 24 septembre au cours de laquelle le sergent Blasco est mort au combat. Se déplaçant en convoi, leur comportement et leur cinématique ont permis de confirmer leur appartenance à des Groupes armés terroristes (GAT).

Pendant que le drone délivrait une 1ère frappe, deux hélicoptères Tigre ont rallié la zone d’opération pour frapper également. Au total, une dizaine de GAT a été neutralisée.

Un groupe de commandos, appuyé par le drone et une patrouille de Mirage 2000, a été déployé sur zone pour récupérer les ressources d’intérêt.

Le Groupement tactique désert (GTD) Tigre poursuit ses opérations conjointes avec les forces armées maliennes dans le Gourma

Du 16 au 24 septembre, un sous-groupement du GTD (S-GTD) Tigre a conduit une mission conjointe de contrôle de zone dans la région de Gossi aux abords de la route nationale 16 (RN 16). Cette mission a été coordonnée et conduite avec une compagnie FAMa de l’unité légère de reconnaissance et d’intervention n°5 (ULRI 5) qui a su manoeuvrer efficacement.

17 septembre, appuyé par une patrouille d’hélicoptères de reconnaissance et d’attaque (HRA), le SGTD et l’ULRI 5 ont fouillé la majeure partie du mouvement de terrain de Kim Marou, connu pour être une zone favorable aux sonnettes et aux embuscades. Cette manoeuvre combinée a permis de dissuader et de harceler efficacement l’ennemi.

En outre, le 20 septembre, les FAMa ont mené des opérations de reconnaissance dans le secteur d’In Zazi, marquant ainsi leur présence dans des zones qu’ils fréquentent peu.

Appui de la Force Barkhane pour la relève des soldats des forces armées maliennes

Dans le cadre de l’appui aux Forces armées maliennes (FAMa), la Force Barkhane a transporté par A400M plus d’une centaine de soldats maliens pour assurer les relèves sur différents postes du Gourma et du Liptako depuis leur base de Ménaka.

Tout en adaptant son dispositif, la Force Barkhane continue d’apporter son soutien aux FAMa et aux autres forces partenaires.

Au cours des trois derniers mois, BARKHANE a consacré plus de 25% des heures de vol de ses avions de chasse au profit des opérations conduites par les FAMa et a assuré plus d’une centaine de survols au-dessus des sites occupés par les forces maliennes.

Depuis le mois de juillet 2021, plus de 40 vols intra théâtre de la Force Barkhane ont permis de transporter plus de 1 200 militaires maliens, en parallèle de l’appui apporté aux manoeuvres relatives aux relèves majeures des sites du Nord.

Durant cette période, la Force Barkhane a conduit une soixantaine d’opérations et de patrouilles conjointes, c’est-à-dire des actions de partenariat qui constituent l’un des 3 piliers sur lesquels la transformation du dispositif repose. Plus de 1 200 militaires maliens ont bénéficié d’une formation opérationnelle. Enfin, la Force Barkhane apporte un soutien logistique important aux FAMa avec, depuis juillet 2021, près de 22 000 litres de carburant, plus de 3 600 rations individuelles du combattant, de 16 600 litres d’eau et 450 kilos de riz fournis.

Stage de formation guideurs aériens tactiques avancés au profit des forces partenaires

Du 20 septembre au 1er octobre 2021, l’équipe de Contrôleurs tactiques Air (CTA) du GTD Roc Noir encadre un stage de formation de Guideurs aériens tactiques avancés (GATA). Cette formation s’inscrit dans le cadre des actions de partenariat militaire opérationnel. Huit stagiaires nigériens, tchadiens et burkinabés ont participé aux cours dispensés par les instructeurs CTA.

Alternant cours théoriques et cours pratiques, le stage vise à former des opérateurs capables de fournir un appui aérien aux opérations selon les procédures standardisées OTAN.

Le nombre croissant de GATA formés permet de développer l’interopérabilité entre les forces françaises et partenaires et contribue également au bon déroulé des missions de réassurance de la Force Barkhane.

Le GTD Roc Noir sécurise des convois logistiques

Deux missions de sécurisation de convois ont été conduites par le GTD Roc Noir :

1/ Un SGTD qui a mené une opération logistique du 18 au 19 septembre 2021 au profit de la Force Barkhane et de la TF Takuba entre Gao et Labbezanga.

2/ Un SGTD qui a été engagé du 19 au 23 septembre 2021 afin de sécuriser un convoi logistique au profit de la Base opérationnelle avancée (BOA) de Gossi, à 165 km de Gao.

Task Force Takuba : opération conjointe des forces européennes avec les Forces armées maliennes (FAMa)

Du 18 au 20 septembre, le Task Group franco-estonien de Gao et l’Unité légère de reconnaissance et d’intervention n°4 (ULRI 4), soutenus par le Task Group suédois, ont conduit une opération à Tin Hama et ses environs afin de perturber les réseaux de groupes armés terroristes (GAT).

– Ce partenariat de combat a permis d’effectuer un contrôle de zone dans une région de refuge et d’approvisionnement des GAT, mais aussi de marquer la présence des Forces armées maliennes (FAMa) auprès des populations locales et de les rassurer.

– L’objectif de cette opération de 3A (assist, advise and accompany) visait également à poursuivre l’entraînement des FAMa et le développement de leurs capacités opérationnelles. Les FAMa ont une nouvelle fois montré leur engagement total aux côtés de la Task Force Takuba.

– Les missions se multiplient, à Ménaka comme à Gao, en étroite coordination avec les forces européennes et maliennes, participant ainsi à la réduction de la menace terroriste et au contrôle de la région du Liptako par les FAMa.

Déploiement de l’Atlantique 2 standard 6

Depuis le 20 septembre, l’avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL2) standard 6 est engagé sur le théâtre.

L’évolution du standard a permis de moderniser l’aéronef grâce notamment à un radar plus performant, un système de combat de nouvelle génération et une nouvelle boule électro-optique équipée de caméras thermiques de dernière génération système d’optique amélioré.

Cet aéronef permet d’effectuer des patrouilles de plus de 10 heures afin de recueillir du renseignement et de délivrer des bombes guidées de type GBU 12.

Laisser un commentaire