Accueil Société G5 Sahel: un programme pour lutter contre la pauvreté dans la zone des...

G5 Sahel: un programme pour lutter contre la pauvreté dans la zone des trois frontières

Un programme de financement pour lutter contre la pauvreté dans l'espace G5 Sahel

Un programme de financement de projets sociaux, initié par le gouvernement allemand au profit des populations vulnérables du G5 Sahel, a été lancé le jeudi 21 octobre 2021, au siège de l’organisation à Nouakchott en Mauritanie. Ce programme vise prioritairement les populations victimes de l’hydre terroriste dans la zone du Liptako-Gourma communément appelée zone des trois frontières Burkina-Mali-Niger.

Le gouvernement allemand a initié un programme de financement de projets sociaux au profit des populations de la force conjointe G5 Sahel, éprouvées par les attaques des groupes armés terroristes. L’objectif visé par cette initiative, est de lutter contre la pauvreté dans cet espace du Sahel africain dont les populations sont en souffrance face au terrorisme.

Selon RFI, les premières interventions du programme commenceront dans la région malienne de Gao avant la fin de l’année 2021. «C’est la zone, aujourd’hui, où on a le plus de vulnérabilité, où les populations sont vraiment dans le besoin, dans le dénuement total, avec des personnes déplacées, où les besoins sociaux sont énormes. Donc ce programme que nous avons lancé vise à doter ces populations de centres de santé, d’écoles et le plus important, de points d’eau», détaille Mikailou Sidibé, le chef du département infrastructures du G5 sahel.

D’autres actions du programme seront déterminées, après concertations avec les populations bénéficiaires, dont l’implication a été souhaitée par les initiateurs du projet. «On va organiser des appels à proposition pour demander, les ONG avec les administrations locales, de proposer des projets que la population sur place trouve prioritaires», a indiqué le coordinateur de la fondation Sahel, Patrick Berg.

Quant au représentant de la Coopération allemande, il a réaffirmé la détermination de son pays à consolider son soutien à la paix au Sahel.

Les attaques des groupes terroristes se sont intensifiées, notamment dans la zone dite des trois frontières, à savoir le Niger, le Mali et le Burkina Faso, aggravant la pauvreté des populations dans les zones où sévissent les forces du mal. Les agissements de l’hydre terroriste ont eu pour corollaire, le déplacement en masse des populations dans ces pays.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire