Accueil Société Hauts-Bassins: Jean-Martin Coulibaly « salue» la fermeture des établissements privés non conformes

Hauts-Bassins: Jean-Martin Coulibaly « salue» la fermeture des établissements privés non conformes

Le ministre burkinabè de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (Mena) Jean-Martin Coulibaly (Ph. ministère)

Le ministre burkinabè de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (Mena), Jean-Martin Coulibaly, a « salué » ce jeudi 28 septembre 2017, la fermeture des établissements privés non conformes aux règles dans la région des Hauts-Bassins, et annoncé que son département fera un grand ménage pour assainir le milieu de l’éducation qui est péril, lors d’une conférence de presse.

La décision prise par le gouverneur des Hauts-Bassins, Antoine Tiou, demandant la fermeture de plus d’une centaine d’établissements privés existant dans l’illégalité, a été appréciée diversement par les populations. Si pour certains, la mesure est salutaire, d’autres par contre estiment que son arrivée est tardive et causera plus de problèmes pour, non seulement, les élèves, les parents d’élèves et mêmes les propriétaires de ces établissements.

C’est à la suite de ces avis que M. Coulibaly, interrogé par un journaliste de Wakat Séra, a jugé « l’initiative » du gouverneur des Hauts-Bassins « salutaire » car « il est inadmissible » que l’autorité puisse fermer les yeux sur ces pratiques qui sont à la base de la « baisse de niveau » qui devient une tendance générale chez les élèves et étudiants.

Pour cette affaire, le ministre, a réagi face à ceux qui estiment que la mesure est arrivée un peu tardivement qu’« il vaut mieux tard que jamais. Sur cette question, la position du ministère est non négociable », a-t-il dit tout en rassurant que son département prendra « toutes les dispositions » pour que les parents qui ont déjà eu à inscrire leurs enfants « soient remboursés dans de meilleurs délais ».

Mathias BAZIE

Laisser un commentaire