Accueil A la une Investissement en Afrique: Faure Gnassingbé plaide pour la prise en compte des...

Investissement en Afrique: Faure Gnassingbé plaide pour la prise en compte des réalités du terrain

651
1

Le président togolais Faure Gnassingbé, s’exprimant, ce jeudi 13 juin 2019 à Lomé, lors de l’ouverture du forum économique Union européenne-Togo, a indiqué que «nous avons souvent le sentiment» qu’en matière d’investissement, s’agissant des pays africains, «la perception du risque dépasse la réalité».

Le chef de l’Etat de la République du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé, qui souhaite poursuivre «la recherche de réponses innovantes» en vue du développement de son pays, a plaidé, à l’ouverture du forum, pour l’adaptation des objectifs communs, en tenant compte des priorités et surtout des réalités respectives.

Pour lui «souvent, (on a) le sentiment que s’agissant des pays (africains), la perception du risque dépasse la réalité». Il a, alors, appelé «à une véritable réflexion dans le sens d’une meilleure compréhension par (les) partenaires des contextes locaux en Afrique».

«Dans l’environnement mondial marqué par le ralentissement des économies, notre continent représente un potentiel important de retour à la croissance pour les entreprises», a affirmé Faure Gnassingbé en se demandant «si les entreprises en ont vraiment conscience». «Analysent-elles en retour l’impact transformateur que le secteur privé pourrait avoir dans la réponse aux principaux défis de notre continent», a-t-il poursuivi, notant qu’ «il y a des progrès à faire dans ce sens».

Le chef de l’Etat togolais a invité les uns et les autres à faire un «pas de plus vers une meilleure connaissance du partenaire» et à l’organisation «de cadres de rencontres (qui) peuvent idéalement y contribuer».

Selon le président togolais, l’investissement et la création massive d’emplois décents, pourraient constituer des perspectives d’épanouissement pour les jeunes et contribuer à les préserver «des périls où ils sont souvent entraînés par le désespoir et l’absence d’horizon». «Nous devons, de ce fait, persévérer dans la recherche de solutions pour mettre fin au spectacle désolant des embarcations de migrants clandestins emportant au loin les cerveaux et les bras qui doivent construire nos pays et notre continent», a suggéré Faure Gnassingbé.

«Dans le même sens, notre partenariat doit tendre constamment à faire de l’inclusion sociale et de la prospérité partagée, les meilleurs remparts contre l’insécurité et l’instabilité qui émergent comme les pires formes de menaces à la paix mondiale», a conclu le président togolais.

Par Daouda ZONGO (Envoyé spécial à Lomé)

1 Commentaire

  1. Mr Faure, C est quoi la réalité du terrain? N est pas le pillage des richesses du Togo ? N est ce pas la souffrance des togolais à cause de l accaparement du pouvoir par votre famille? N est ce pas le manque de démocratie? N est ce pas les millions de togolais diplômés qui croupissent sans travail? N est ce pas la mendicité que s obligent les Togolaises pour survivre ? N est ce pas la misère de nos soldats qui sont condamnés au silence de peur de mourrir ? N est ce pas les taxi moto comme travail pour ne pas mourrir de faim? N est ce pas le cinéma que vous jouez en bon acteur actuellement ? Vous devriez avoir honte d être à cette tribune. A votre place, je le serai caché. Vive le peuple travailleur du Togo, malheur à ceux qui baillonnent leur peuple.

Laisser un commentaire