Accueil Sport Journées caritatives de la Fondation Bertrand Traoré: l’étape de Ouaga validée avec...

Journées caritatives de la Fondation Bertrand Traoré: l’étape de Ouaga validée avec un don de 50 tonnes de riz local, des Kits Scolaires,…

Don symbolique à l'étape de Ouaga

En Afrique, on mange avec la main et on donne avec le cœur, dit-on. C’est tout le sens de l’initiative à travers laquelle, la Fondation Bertrand Traoré, du nom du capitaine des Etalons du Burkina Faso, a donné avec le coeur des kits alimentaires à des familles en situation difficile à Samandin, un quartier populaire de la capitale burkinabè.

Placées sous le thème de « la solidarité, la résilience et l’action pour la paix et la quiétude au Burkina Faso », ces journées caritatives ont permis un don composé de 50 tonnes de riz local, des bidons d’huiles, des Kit Scolaires, des gels hydro alcooliques, des savons, du lait… Tout cela s’est fait dans le respect de la mesure du deuil national instauré suite au drame de Seytenga. Du reste le match de gala qui devrait avoir lieu à Ouagadougou a été annulé.

La fondation du gaucher magique de Aston Villa donne rendez ce samedi 18 juin aux populations de Bobo-Dioulasso pour le second acte de ses journées caritatives 2022.

Le capitaine des Etalons saluant une personne du 3e âge

En rappel, Bertrand Traoré n’est pas à son premier don. Entre autres, en novembre 2019, il avait fait un don de vivres et de non vivres d’une valeur de sept millions de francs CFA accompagné d’une enveloppe financière de 3 millions, pour la prise en charge des personnes déplacées internes.

Avant cela, en juin de la même année, il avait, à Ouagadougou, fait bénéficier sa générosité à des enfants du Centre d’éducation et de formation professionnelle de Ouagadougou qu’il a décidé d’aider en leur offrant deux jeux de maillots, 20 paires de chaussures de football, une enveloppe de 200.000 F et un abonnement au bouquet Canal+ pour une période d’un an. On n’oublie pas les sacs de riz, spaghetti, l’huile, lait, savon, seaux, et le matériel hygiénique dont il avait fait don à l’Hôtel maternel de Ouagadougou en mars 2021.

Aussi, le 24 juillet 2021, il avait fait don de matériel médical et des fauteuils roulants en faveur des handicapés de Bobo-Dioulasso et aussi au Centre de santé du secteur 21, Colsama, le quartier qui l’a vu grandir.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire