Accueil Société Lutte contre la corruption: «Il faudrait d’abord qu’il y ait une cure...

Lutte contre la corruption: «Il faudrait d’abord qu’il y ait une cure dans l’Armée», Dr Daniel Kéré

Alors que le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) a annoncé que la lutte contre la corruption est l’une de ses priorités absolues, Dr Daniel Kéré, directeur exécutif du Cercle d’Etude Afrique Monde (CEDAM) estime qu’ «il faudrait d’abord qu’il y ait une cure dans l’armée», sinon de «quelle légitimité le MPSR dispose pour pouvoir traquer les corrompus dans l’administration publique ou dans le milieu politique?», s’est-il interrogé, dimanche 20 février 2022, sur les ondes de la radio Oméga.

La lutte contre la corruption annoncée par le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) doit commencer au sein de l’armée, selon Dr Daniel Kéré, directeur exécutif du Cercle d’Étude Afrique Monde (CEDAM), qui était l’un des invités de l’émission ‘‘Dimanche politique’’ de Oméga, le 20 février 2022.

Se prononçant sur cette problématique de la lutte contre la corruption, Dr Daniel Kéré a estimé qu’ «il faudrait d’abord qu’il y ait une cure dans l’armée», avant de «traquer les corrompus dans l’administration publique ou dans le milieu politique». A ce propos, il suggère qu’un audit «très clair» soit fait sur des cas comme le drame d’Inata «et les dizaines ou les centaines de millions de francs CFA qu’on a injectés dans l’armée depuis cinq ans».

«Si ce travail est fait au sein de l’armée, vous allez voir que les fils vont commencer à trembler (…) Mais s’ils ne le font pas, en vertu de quelle légitimité ils vont commencer à traquer les corrompus civils?», a laissé entendre Dr Kéré.

Le président du MPSR, le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba, président du Faso, a déclaré, lors de sa prestation de serment qu’ils vont, au sein du MPSR, procéder à une dépolitisation «systématique, méthodique et progressive» de l’administration publique. «La lutte contre la corruption, véritable serpent de mer dans notre pays depuis plusieurs décennies, doit prendre une nouvelle dynamique», avait promis le leader du MPSR.

Par Siaka CISSE (Stagiaire) 

Laisser un commentaire