Accueil A la une Mali: des terroristes affirment avoir tué quatre paramilitaires de Wagner

Mali: des terroristes affirment avoir tué quatre paramilitaires de Wagner

Des soldats du Groupe privé russe, Wagner (Ph. d'illustration)

Quatre paramilitaires du groupe de sécurité privé russe, Wagner, ont été tués, le dimanche 14 août 2022, lors d’une embuscade dans le Centre du Mali. Affirmé puis ensuite revendiqué une journée plus tard par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (Gsim), l’acte a été posé dans la région de Bandiagara selon un communiqué authentifié le lundi 15 août 2022 par le SITE, une ONG américaine spécialisée dans le suivi des groupes radicaux, selon des médias occidentaux.  

L’attaque avait causé la mort de quatre personnes de la société privée russe Wagner, le dimanche 14 août dernier et signée du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, le Gsim.

En effet, le groupe terroriste affilié à Al Qaïda a revendiqué, le lundi 15 août 2022, l’assassinat de ces membres de la société militaire privée russe, Wagner lors d’une attaque menée aux environs de Bandiagara, une ville située dans le centre du Mali.

«Les soldats d’Allah les guettaient (…) et ont pu tuer quatre d’entre eux et le reste s’est enfui», poursuit le communiqué du groupe terroriste et rapporté par la radio-télévision de l’État américain, VOA.

Une source hospitalière malienne dans la région a, elle aussi, selon l’Agence France Presse (AFP), confirmé «la mort au combat de quatre russes» dont «l’un d’eux a transité par l’hôpital de Mopti».

En mai dernier, la Russie, après une longue période de déni, avait alors admis une présence de Wagner au Mali et cela «sur une base commerciale» sans lien avec Moscou, a précisé le Kremlin.

En effet, dans un contexte sécuritaire très dégradé, la junte militaire malienne et maître de Koulouba s’est détournée de la France, le pays colonisateur puis de ses partenaires occidentaux et a préféré s’en remettre à la Russie dans le but d’endiguer la propagation terroriste qui a gagné une grande partie du Mali ainsi que le Burkina Faso et le Niger, deux de ses États voisins.

La France a d’ailleurs annoncé, le lundi 15 août 2022, avoir achevé le retrait de ses troupes du Mali (la force Barkhane) après neuf ans de présence sur le territoire.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire