Accueil Chez nos confrères Manifestations aux Etats-Unis: le secrétaire à la Défense opposé au déploiement de...

Manifestations aux Etats-Unis: le secrétaire à la Défense opposé au déploiement de l’armée

400
0

A Washington, où le couvre-feu n’avait pour l’instant pas été reconduit pour mercredi soir, un important dispositif policier était déployé au petit matin pour boucler l’accès à la Maison Blanche.

Le secrétaire américain à la défense, Mark Esper, s’est publiquement déclaré mercredi 3 juin opposé au déploiement de l’armée américaine sur le territoire, théâtre de manifestations antiracistes après la mort de George Floyd, un homme noir, aux mains d’un policier blanc.

«Je ne suis pas favorable à décréter l’état d’insurrection» qui permettrait au président américain Donald Trump de déployer des soldats d’active face à des citoyens américains, et non plus des réservistes de la garde nationale, a déclaré M. Esper au cours d’une conférence de presse.

«L’option d’utiliser les soldats d’active ne devrait être employée qu’en dernier ressort et dans les situations les plus urgentes et les plus dramatiques. Nous ne sommes pas dans ce genre de situations aujourd’hui», a ajouté M. Esper, qui avait été vivement critiqué la veille pour avoir parlé des rues américaines comme d’un «champ de bataille».

Le chef du Pentagone a aussi admis avoir fait une erreur en s’affichant lundi aux côtés de Donald Trump, quand celui-ci s’est fait photographier devant une église avec une bible à la main, quelques minutes après la dispersion brutale, à coups de matraque et de gaz lacrymogène, de manifestants qui protestaient pacifiquement près de la Maison Blanche.

Important dispositif autour de la Maison Blanche

A Washington, le couvre-feu a été reconduit à partir de 23 heures, contre 19 heures les deux jours précédents, les autorités expliquant s’attendre à des rassemblements pacifiques. Un important dispositif policier a cependant été déployé au petit matin pour boucler l’accès à la Maison Blanche.

Mardi soir, plusieurs milliers de personnes, dont la sénatrice démocrate Elizabeth Warren, ont manifesté jusque tard dans la soirée, bravant le couvre-feu décrété par la municipalité à partir de 19 heures. Les abords de la Maison Blanche ont été bloqués par des barrières de métal, empêchant toute confrontation directe avec les forces de l’ordre.

Peu après minuit, les télévisions ont montré la police tirant des gaz lacrymogènes mais la situation semblait globalement calme. Au lendemain de l’interpellation de plus de 300 manifestants dans la ville, lundi soir, Washington «était l’endroit le plus sûr de la planète la nuit dernière», a affirmé M. Trump sur Twitter, assumant le positionnement de président de «la loi et de l’ordre».

Source: Le Monde

Laisser un commentaire