Accueil Monde Militaires ivoiriens détenus au Mali: l’UEMOA se saisit du dossier

Militaires ivoiriens détenus au Mali: l’UEMOA se saisit du dossier

L’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) s’est saisie du dossier des 49 militaires ivoiriens détenus au Mali depuis plus d’un mois et a exprimé dans un communiqué de son Comité interparlementaire (CIP), sa volonté de «se servir de la diplomatie parlementaire afin d’aboutir au règlement pacifique de ce différend opposant ces deux Etats frères».

Au cours de sa 50e Session ordinaire tenue à Abidjan en Côte d’Ivoire, le Comité interparlementaire (CIP) de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a exprimé «sa vive préoccupation» sur la situation qui prévaut entre le Mali et la Côte d’Ivoire du fait de l’affaire des 49 militaires ivoiriens détenus par la junte malienne depuis le 10 juillet dernier.

Dans sa déclaration, le président par intérim du Comité interparlementaire, Lucien Kokou Houngnibo appelle la Côte d’Ivoire et le Mali à un règlement pacifique de ce différend.

Par ailleurs, le CIP, dans son communiqué, dit «s’engager à se servir de la diplomatie parlementaire afin d’aboutir au règlement pacifique de ce différend qui oppose les deux Etats frères de l’espace communautaire».

Ainsi, il décide d’envoyer une délégation de son Conseil parlementaire pour la paix en Côte d’Ivoire et au Mali pour le dénouement heureux de ce différend diplomatique entre les deux pays membres de l’UEMOA.

Les 49 soldats ivoiriens ont été arrêtés, le 10 juillet 2022, à l’aéroport international de Bamako, considérés comme des mercenaires par les autorités maliennes de la Transition, qui les ont accusés de tentative de coup d’Etat contre le pouvoir militaire du Colonel Assimi Goïta.

Le vendredi 12 août, les militaires ivoiriens ont été inculpés pour «atteinte à la sûreté de l’Etat» et écroués en prison.

Depuis lors, des démarches de médiations ont été entreprises, d’abord par le président togolais, Faure Gnassingbé, qui s’était saisi de ce dossier, puis par le président de l’Union africaine, le Sénégalais Macky Sall.

Mais toutes ces interventions se sont avérées jusque-là peu fructueuses, puisque les soldats ivoiriens sont toujours en détention, et ce depuis plus d’un mois.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire