Accueil Culture Musique: Sabwana orchestra présente son premier album aux mélomanes burkinabè

Musique: Sabwana orchestra présente son premier album aux mélomanes burkinabè

624
0

Le collectif Sabwana orchestra a animé le jeudi 25 avril 2019 à Ouagadougou, une conférence de presse, pour présenter, aux mélomanes burkinabè, son premier album de neuf titres intitulé « Gbakuru Saba » ou « trois pierres », symbolisant le foyer africain. Composé de six artistes musiciens dont quatre Burkinabè et deux Français, Sabwana orchestra dit avoir comme positionnement idéologique, « la valorisation de la contribution des arts et de la culture pour le développement durable » dans le pays des « Hommes intègres ».

L’album « Gbakuru Saba » a été entièrement enregistré en live et comporte neuf titres de cinq à six minutes. C’est la somme de recueil de deux concerts que le groupe a eu à faire au Togo et au Bénin, à en croire le collectif qui dit « s’autogérer pour son fonctionnement et son développement ». L’œuvre « est une musique qui se vit en concert », a soutenu Colin Mousset, saxophoniste et responsable du collectif, ajoutant que le groupe partagera sa musique à travers d’autres formes artistiques que sont : « la danse, le théâtre, le dessin et la mode » entre autres.

Le collectif Sabwana orchestra a été créé en 2016, à la suite d’une rencontre de ses membres à Bobo-Dioulasso. Il porte différents sous-projets à savoir « Sabwana orchestra et Sabwana cabaret ». Pour les compositions des titres, les membres du collectif disent le faire ensemble dans des résidences créatives. « On fait une musique qui est à la croisée de différents styles. Le groupe s’inspire des rythmiques africaines et classiques dont du Jazz et du High life, ce qui donne une orchestration assez élaborée », a affirmé leur leader.

Le collectif est aussi membre de l’association de l’Initiative pour le développement durable en Afrique, en abrégé IDDA, a précisé Jessie Josias Ouédraogo, bassiste, responsable relation presse et de la communication de Sabwana. L’engagement entre IDDA et le collectif « s’est facilement fait parce que Sabwana présente très bien comment est-ce que la culture peut-être un moyen de développement », a ajouté Jessie Ouédraogo, notant que le groupe « ne se contente pas de ne faire que des concerts mais aussi d’autres activités dont le cabaret ».

Le groupe qui dit avoir fait des tournées dans le Burkina et dans des Instituts français de d’autres pays de la sous-région ouest-africaine, a remporté en avril 2017 le premier prix du concours « Jazz performance » organisé par le festival Jazz à Ouaga.

Les membres du groupe sont Souleymane Diabaté, balafonniste, perquisitionniste, directeur artistique de Sabwana orchestra. Colin Mousset, saxophoniste et responsable du collectif. Le responsable relation presse et de la communication est Jessie Josias Ouédraogo, le bassiste du groupe. Sosthène Ouédraogo, guitariste, s’occupe de la logistique du groupe, tandis que David Yaméogo, batteur, est en même temps le community manager de l’équipe. Le sixième membre est Gautier Chène, le régisseur général et ingénieur de son du collectif.

Le nom Sabwana est un mélange de deux mots que sont « Sababu » en langue nationale Dioula qui veut dire « opportunité, chance », et, Gondwana, une mythologie qui évoque l’existence de plusieurs origines ou existences, et, de ce fait, symbolise le brassage ou l’union des membres du groupe.  

Les titres de ce nouvel album sont téléchargeables dans les différentes plateformes de téléchargements en attendant que les disques soient confectionnés et mis à la disposition des revendeurs habituels.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire