Accueil Communiqué de presse Nouvel an: Les Républicains plaident pour la réconciliation des filles et fils...

Nouvel an: Les Républicains plaident pour la réconciliation des filles et fils du Burkina

508
0

Ceci est un message de Les Républicains (LR) qui a pour président Amadou Traoré, à l’occasion du nouvel an. Dans ce document, le LR plaide pour la réconciliation des filles et fils du Burkina.

Chers Compatriotes,

En ces premières heures du Nouvel An, il m’est agréable de vous adresser à toutes et à tous mes vœux de Bonne et Heureuse Année 2018.

Je formule le vœu que tout ce qui peut contribuer à vos bonheurs individuels et à ceux de vos proches soit orienté vers vous par le Tout Puissant et que cette année 2018 soit pour chacun de nous une année de réussite de nos entreprises quotidiennes dans la Paix, l’Amour du prochain, la Santé et la Prospérité.

Chers Compatriotes,

Depuis 2014, notre pays traverse des épreuves sociopolitiques auxquelles nous ne pourrons apporter des réponses satisfaisantes que dans l’action concertée. En outre, la reprise économique tant attendue ne se peut que dans un contexte social apaisé. Il faut pour cela réconcilier les filles et les fils du pays et les amener à regarder dans la même direction.

C’est l’occasion pour moi de saluer la CODER (Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation Nationale) dont Les Républicains (LR) sont membres fondateurs, qui œuvre inlassablement pour la réconciliation nationale afin de garantir la paix, la stabilité, la cohésion sociale, la démocratie et le développement harmonieux et durable de notre pays, le Burkina Faso. Nous devons tous, autant que nous sommes, adopter désormais une attitude apaisée et tolérante qui permette la reprise de la vie en commun, condition de développement harmonieux.

La situation nationale critique du Burkina Faso s’est doublée depuis 2016 de défis nouveaux dictés par la lutte contre l’extrémisme violent sous des formes multiples. Je salue à cet effet le courage des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui luttent inlassablement pour assurer la quiétude des populations et la sécurité du territoire. L’unité, la solidarité et le rejet de l’exclusion sont encore les armes collectives capables de nous donner une chance de vaincre cette guerre asymétrique qui se nourrit de la division des enfants du pays.

Unis, nous vaincrons. Aussi, l’unité nationale doit être pour nous le challenge de la nouvelle année.

Je réitère le vœu que cette année 2018 soit pour nous le couronnement de nos efforts afin de parvenir à un Burkina Faso réconcilié, paisible, stable et prospère.

Bonne et heureuse année 2018 à toutes et à tous !

Que Dieu Protège le Burkina Faso.

Liberté – Egalité – Justice

Ouagadougou, le 1er Janvier 2018

Laisser un commentaire