Accueil Election 2020 Oudalan: le MPP réagit face aux accusations de fraudes de l’opposition

Oudalan: le MPP réagit face aux accusations de fraudes de l’opposition

310
0
Elections présidentielle et législatives

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir au Burkina, a réagi dans une note à la suite des accusations de « fraudes » électorales avancées par l’opposition, dans la région du Sahel du Burkina, plus précisément dans l’Oudalan.

Communiqué

Les populations de l’Oudalan dans la Région du Sahel votent ce dimanche pour élire leur président et deux députés dans un contexte sécuritaire tendu. Dans ce climat difficile, l’ancien ministre du dernier gouvernement chassé de Blaise Compaoré, candidat à l’Oudalan sous la bannière de l’UPC, fébrile et hargneux s’illustre par ses sorties pathétiques et provocatrices. Sentant sa défaite prochaine venir, notre frère Amadou Diemdioda aux abois, joue au mauvais perdant. Quoi de plus malhonnête que de vouloir ignorer l’impératif sécuritaire qui nous impose des zones où le vote est possible.

Ayant perdu le terrain politique, Il ne reste que la sphère des réseaux sociaux à l’ancien député pour exprimer son dépit. Le candidat Amadou Diemdioda est dans une posture dangereuse voulant rajouter une crise dans une crise. Dans son petit jeu, il dégaine depuis hier des charges contre son adversaire le MPP.

Avant d’en arriver au décryptage de ses arguties, situons ses derniers développements dans un contexte global d’instrumentalisation ethniciste. A peine est-on sorti des primaires du MPP que notre doyen de la politique en lieu et place du sage conseiller qu’il aurait dû incarné s’est lancé dans une production de salves injurieuses en l’endroit de l’intelligence de nos paisibles populations.

En effet lui et ses sbires ont tenté une diabolisation de notre liste en y voyant une démarche hégémonique d’une « ethnie » sur les autres ; la même qu’il n’a pas eu le courage de nommer dans son tract du jour. A cette fin et dans le cadre du processus électoral, ils ont produit à profusion des audios haineux à destination de ceux qu’ils ont toujours honteusement manipulés.

Ces essais n’ont pas été transformés puisqu’ils n’ont pu détourner les populations des candidats. Bien au contraire son parti a enregistré une saignée vers cette liste du MPP qui a été reçue comme une libération du joug de celui qui vit avec la rancune tenace de ne plus être l’enfant terrible de la politique de l’Oudalan. C’est donc en quête d’une survie politique que notre cher frère tente de jeter le discrédit sur les institutions de la République et de jeter l’opprobre sur notre grand parti.

L’argumentaire du dinosaure de la faune politique de l’Oudalan en appelle aux commentaires suivants :

1- D’abord, quand il parle de ‘’politico ethno-communautarisme’’, nous sommes surpris de la part de celui qui en fait son thème favori de campagne. Qui a créé ce concept et qui a surfé là-dessus pour se maintenir au pouvoir durant des décennies ?

2- Ensuite, lorsqu’il propose de rajouter 27 villages de l’Est de la province, il tombe dans son propre piège de communautarisme, pourquoi seulement l’Est ? Monsieur propose maladroitement de rajouter uniquement sa fratrie. S’il avait été un bon baroudeur politique, il aurait été inspiré de revendiquer la prise en compte de toute la province. Nous saluons au passage la retenue et le sens élevé du patriotisme des Opposants du Seno, du Yagha, du Soum et ceux des Régions de l’Est et de la Boucle du Mouhoun qui sont restés dignes face à cette nouvelle carte électorale.

3- Effectivement, quand il évoque un village comme Korizena, c’est bien son fief puisqu’en 2016, aux municipales, sur deux sièges de conseillers, monsieur a pris un siège pour l’UPC et laissant l’autre à la NAFA. D’où vient-il alors que subitement ce village devienne un bastion du MPP ? Si par un mauvais management, il a perdu ses lieutenants dans ces zones, il ne peut que s’en prendre à lui-même.

4- Etant donné qu’en Oudalan, nous ne voulons pas de lion efflanqué dans notre bergerie, la dynamique actuelle est au-dessus des ethnies. Nous choisirons les meilleurs de nos frères et sœurs sur la base de leur compétence et de leur vision pour notre province.

5- Enfin, Grand frère, puisque vous n’avez pas trop d’idées pour expliquer votre défaite à Zéphirin Diabré qui a vu en vous un lion et qui vous a financé à flot, alors épargnez nous de vos ‘’diemdioderies’’ !

Cher mauvais perdant, durant 30 ans vous avez été à la tête de notre belle province en nomadisant de l’ODP/MT, à l’UPC en passant par l’ADF, la CDF, la CFD/B, et l’UBN, et qu’est-ce que vous avez réalisé, RIEN ! Pas même pour vous ! Arrêtez de nous endormir avec des théories fumeuses.
Le peuple n’est pas dupe, si vous êtes un mauvais candidat, vous serez un mauvais perdant ! Soyez pour une fois au-dessus de vos intérêts personnels et regarder l’intérêt principal de nos communautés qui n’aspirent qu’à la paix !

En fait, Amadou Diemdioda Dicko est dépassé et en bon élève de Blaise Compaoré, il n’a pas su quitter les choses avant qu’elles ne le quittent !

Cher aîné, c’est la qualité de votre programme qui vous fera gagner, votre colère et votre amertume n’y peuvent rien !!!

SECRETAIRE GENERAL DU MOUVEMENT DU PEUPLE POUR LE PROGRES/MPP OUDALAN

Yacouba HAMADOU

Laisser un commentaire