Accueil Economie Universités publiques burkinabè: désormais les étudiants peuvent s’inscrire via Orange Money

Universités publiques burkinabè: désormais les étudiants peuvent s’inscrire via Orange Money

Le Ministère burkinabè de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (Mesri) a lancé, ce jeudi 6 septembre 2018 à Ouagadougou, « un service de paiement de frais d’inscription universitaire via Orange Money », dans le but de résorber les soucis que les étudiants rencontrent lors des inscriptions. De partout où les étudiants sont, ils pourront désormais s’inscrire en ligne, via Orange Money, dans les sept universités publiques du Burkina Faso.

Les responsables du ministère de l’Enseignement supérieur, face aux nombreuses difficultés que rencontrent les étudiants mais aussi l’administration universitaire, a opté de faire confiance aux produits des réseaux de téléphonie mobile notamment Orange pour régler cette situation qui écornait l’image des universités du Burkina Faso.

Avec le produit Orange Money qui permet de faire les transferts d’argent, à travers la plateforme Campus Faso hébergée à l’Université Ouaga I Joseph Ki-Zerbo, la plus grande Université publique de la capitale burkinabè, les milliers d’étudiants pourront de l’intérieur du pays comme de l’extérieur, faire leurs inscriptions via Orange Money et économiser ainsi, en temps et en argent. En plus des inscriptions pour les scolarités, le processus sera également opérationnel pour les inscriptions lors des orientations, ont ajouté ses initiateurs, qui souhaitent à long terme utiliser le même système pour tout ce qui est règlement de facture.

Grâce à ce partenariat qui consacre Orange Money comme mode de paiement exclusif des nouveaux bacheliers pour leurs inscriptions, quelques 38 000 étudiants de la crue de 2018 pourront ainsi s’acquitter instantanément de leurs frais de scolarité en composant depuis leur téléphone Orange : *144*4*6*montant# pour recevoir un code qui leur permettra de valider leurs inscriptions sur le site web de leurs universités.

Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maïga, s’est dit réjoui par cette initiative qui «apportera de la fluidité dans les services administratifs et mettra fin aux longues files d’attente» pour les inscriptions. Le paiement des frais par Orange Money, à en croire M. Maïga, représente aussi «un gain énorme de temps et d’économie pour les étudiants». Il a, dans la lancée, appelé au sens de responsabilité des parties prenantes pour la réussite de ce processus qui dotera l’université d’un «identifiant unique» à long terme.

 « Campus Faso est une plateforme qui a été initiée par le ministère (Mesri), et nous, nous venons en tant qu’opérateur, en tant que partenaire pour la partie paiement une fois que la plateforme a enregistré les intentions d’inscriptions des étudiants. Et derrière, il y a un mécanisme qui leur permet de solliciter le paiement et en ce moment-là nous intervenons en leur permettant de générer un code à travers la plateforme », a expliqué Ben Cheick Haïdara, Directeur Général de Orange Burkina.

Selon M. Haïdara, ce code permet aux étudiants de « débiter un compte sur un compte Orange Money pour finaliser leurs inscriptions à travers la transaction ».  « De bout en bout, c’est un mécanisme digital qui n’appelle pas de déplacement physique vers les universités pour les inscriptions », a relevé le DG de Orange Burkina.

Ce partenariat dans sa première phase concernera les sept universités publiques à savoir « l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo, l’Université Ouaga II, l’Université de Ouahigouya (Nord), l’Université de Fada N’Gourma (Est), l’Université Norbert Zongo (Centre-ouest), l’Université de Dédougou (Ouest) et l’université Nazi Boni (Bobo-Dioulasso, deuxième ville du Burkina) ».

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire