Accueil A la une Burkina: 4 présumés auteurs de fraude fiscale mis aux arrêts

Burkina: 4 présumés auteurs de fraude fiscale mis aux arrêts

Présumés auteurs de fraude fiscale (Photo Police nationale du Burkina Faso)

La division des Investigations Criminelles (DIC) de la direction de la Police judiciaire (DPJ) a mis aux arrêts quatre individus spécialisés dans la fraude fiscale, le faux et usage de faux en écriture privée et le blanchiment de capitaux. C’est ce qu’a indiqué, ce mercredi 12 mai 2021, la Police nationale du Burkina Faso sur sa page Facebook.

« (…) tout est parti d’un constat de la direction générale des Impôts (DGI), qui a fait ressortir une vaste fraude à la Taxe à la Valeur Ajoutée (TVA) par le recours à de fausses factures, organisée par trois (03) sociétés de la place, en complicité avec cinquante-neuf (59) autres entreprises », a indiqué la Police nationale.

Des investigations ont alors été initiées et la DIC a réussi à dénicher ces quatre individus des sièges de leurs sociétés avec notamment la saisie de plusieurs objets dont « du matériel informatique et un important lot de factures de vente de marchandises, délivrés par lesdites sociétés au bénéfice de cinquante-neuf (59) autres ».

Leur mode opératoire, selon la Police nationale, « consistait à recourir à des facturations croisées, la délivrance de fausses factures sur la base d’opérations fictives entre leurs entreprises et leurs clients complices (au nombre d’une soixantaine de sociétés), dans l’intention manifeste de déduire indument la TVA. Ils utilisaient également les numéros IFU de leurs entreprises pour des importations frauduleuses au profit d’autres entreprises qui ne désiraient pas s’immatriculer auprès de l’Administration publique ».

A en croire la Police nationale, le total du préjudice subi par le Trésor public a été évalué à près de 16 953 658 631 de francs CFA.

Il faut le rappeler, dans le rapport de la division de la Communication et des Relations publiques (DCRP) du corps paramilitaire concernant le mois d’avril 2021, publié le lundi 10 mai 2021, la Police nationale indiquait avoir interpellé et déféré devant le parquet près des tribunaux du Burkina Faso, une cinquantaine de présumés délinquants, dans le cadre de la lutte contre l’insécurité.

Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire