Accueil A la une Burkina: près de 9 000 cartons de boîtes de sardines saisis à...

Burkina: près de 9 000 cartons de boîtes de sardines saisis à Bobo et Ouaga

Des boîtes de sardines impropres saisies

Près de 9 000 cartons de boîtes de sardines ont été saisis le mardi 28 décembre 2021 à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou, dans le cadre de la lutte contre les produits impropres à la consommation, selon une note du ministère en charge du Commerce.

La Brigade mobile de contrôle économique et de la répression des fraudes (BMCRF) a présenté « 1 683 cartons de boîtes de sardines contenant 50 boîtes de sardines chacun », saisis à Ouagadougou et « plus de 7 000 cartons également saisis à Bobo-Dioulasso ».

Selon le coordonnateur de la BMCRF, Yacouba Bila, « c’est suite à une dénonciation que le service d’investigation de la brigade a pu identifier un magasin au secteur 20 de Bobo-Dioulasso qui contenait une quantité importante de cartons de boîtes de sardines ».

C’est alors que son équipe a procédé à des prélèvements pour des analyses au niveau du Laboratoire national de santé publique (LNSP). Les résultats leur ont montré que ces boîtes de sardines n’étaient pas saines pour la consommation. « Nous avons donc procédé au retrait de tout ce qui se trouvait déjà sur le marché afin de protéger les consommateurs de la consommation de ces produits impropres », a-t-il dit.

Les produits saisis à Bobo-Dioulasso ont été détruits. Les cartons de sardines saisis à Ouagadougou le seront aussi bientôt, rassure le texte qui signale que « le responsable » de ces produits a été sanctionné à travers le paiement « d’une amende de 20 millions de FCFA sans oublier que sa cargaison saisie coûtait plus de 120 millions de FCFA ».

La BMCRF a pour missions de lutter contre la fraude, la contrefaçon et les pratiques illicites de la concurrence sur toute l’étendue du territoire national en vue de protéger le consommateur.

Les consommateurs sont invités à la prudence surtout en ces périodes de fêtes et surtout à dénoncer auprès des services de contrôle du ministère chargé du commerce, tout manquement à la réglementation en vigueur en appelant aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/ 80 00 11 85/ 80 00 11 86.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire