Accueil A la une Drame de Banlo: l’opposition «affligée» par «l’odieux assassinat» des agents du CCVA

Drame de Banlo: l’opposition «affligée» par «l’odieux assassinat» des agents du CCVA

L’Opposition politique burkinabè est «affligée» par «l’odieux assassinat» des trois agents du Centre de Contrôle des Véhicules Automobiles (CCVA) à la suite d’un accident mortel de la circulation routière qui s’est produit vendredi dernier au village de Banlo, dans la commune rurale de Bouroum-Bouroum, province du Poni, dans le Sud-ouest du pays.

«C’est avec une profonde affliction que j’ai appris l’odieux assassinat de trois agents du Centre de Contrôle des Véhicules Automobiles (CCVA) respectivement Harouna Ouédraogo, Edmond Yentema Naba et Jacques Naré suite à un accident mortel de la circulation routière le vendredi 27 août dernier au village de Banlo, dans la commune rurale de Bouroum-Bouroum, province du Poni, dans la région du Sud-Ouest», a écrit le Chef de file de l’opposition (CFOP), Eddie Komboïgo dans une note.

Tout en s’inclinant sur «la mémoire du regretté enfant Kambou Sami Ambroise», le leader de l’opposition burkinabè «en appelle à la prudence dans la circulation et à la tolérance de nos frères et sœurs burkinabè pour la préservation de notre vivre-ensemble».

Il a présenté ses condoléances aux différentes familles éplorées et demandé «vivement que la lumière soit faite sur cette affaire, afin de situer les responsabilités et rendre justice à tout un chacun conformément à la loi».

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire