Accueil A la une Guinée: situation préoccupante selon les coalitions de l’Afrique francophone pour la CPI

Guinée: situation préoccupante selon les coalitions de l’Afrique francophone pour la CPI

972
0
Le président guinéen Alpha Condé (Ph. France 24)

Ce document parvenu à la rédaction de Wakat Séra et daté du 7 octobre 2020, est l’appel des Coalitions de l’Afrique francophone pour la Cour Pénale Internationale adressé à la Procureure près la CPI sur la situation sociopolitique de la Guinée-Conakry.

«Les Coalitions de l’Afrique francophone pour la Cour Pénale Internationale sont préoccupées par la crise socio-politique que connait la Guinée ces deux dernières années, crise doublée par la crise sanitaire de la Covid 19 qui frappe le monde entier. Cette crise socio-politique a pour origine le changement de la constitution du 7 mai 2010 et la candidature à un troisième mandat pour l’actuel Président de la République. Les manifestations contre le changement constitutionnel et le troisième mandat ont entrainé de graves violations des droits de l’homme par les forces de l’ordre, qui ont occasionné de pertes en vies humaines, de blessés, d’arrestations, de détentions illégales et déportations dans des camps militaires, sans oublier les dégâts matériels considérables. C’est dans ces conditions que les Guinéens ont commémoré les onze (11) ans des douloureux massacres du 28 septembre 2009, affaire qui est en examen préliminaire au niveau de la CPI. Depuis l’ouverture de la campagne électorale pour l’élection présidentielle prévue pour le 18 octobre 2020, les discours d’ethnocentrisme, de régionalisme et de haine tenus par les différents candidats et leurs militants respectifs ont occasionné des violences sur presque toute l’étendue du territoire national, ayant occasionné encore des morts, des blessés et des dégâts matériels importants. Pour toutes ces raisons, les Coalitions de l’Afrique francophone pour la Cour Pénale Internationale, exhortent Madame la Procureure près la CPI, comme elle l’a fait à l’occasion de l’élection présidentielle de 2015, à lancer un avertissement ferme à tous les candidats et acteurs politiques guinéens de ne pas commettre des crimes pouvant entrainer leur responsabilité, tant devant les juridictions guinéennes que devant la Cour Pénale Internationale.»

Pour Les coalitions Africaines Francophones pour la CPI, M. ALI Ouattara, Le Porte – parole

Point Focal Afrique de l’Ouest du Réseau Africain pour la Justice Pénale Internationale.

 Organisations Signataires:

Coalition Burundaise pour la CPI

Coalition Centrafricaine pour la CPI

Coalition Guinéenne pour la CPI

Coalition Ivoirienne pour la CPI

Coalition Malienne Pour la CPI

Coalition Marocaine pour la CPI

Coalition Nationale (RDC) pour la CPI

 Coalition Tchadienne pour la CPI

Laisser un commentaire