Accueil Monde Niger: une dizaine de civils tués dans le Sud-Est

Niger: une dizaine de civils tués dans le Sud-Est

Des Forces de défense et de sécurité burkinabè sur le terrain des opérations (Ph d'archives)

Au moins dix civils ont été tués dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 mars 2022, dans la commune de Gueskérou, Sud-Est du Niger, dans une série d’attaques perpétrée par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, rapportent des médias. 

Selon un élu de la commune, située à une trentaine de kilomètres de Diffa, qui s’est confié à l’AFP, des assaillants «du groupe Boko Haram, venus à pied», ont attaqué plusieurs villages.

Cet élu a indiqué que «six personnes ont été tuées dans le village de Fiego, deux tuées à Ngarwa-Lawandi et deux tuées à Ngarwa-Koura», précisant que toutes les victimes sont des hommes et tous ont été tués par armes à feu.

Selon des sources locales, ce bilan pourrait toutefois être plus lourd dans le village de Lada, situé sur la commune de Diffa ayant également été attaqué. «Ils ont commencé à faire leur carnage à Lada, un village de la commune de Diffa à partir de 20 h locales. Après Lada, ils sont arrivés à Fiego à minuit, de Fiego ils ont continué à Ngarwa Lawandi à 1 h locale et à 2 h 10 locales ils sont arrivés à Ngarwa Koura», a déclaré à l’AFP l’élu local.

Cette partie du Niger avait pourtant connu une relative accalmie depuis un long moment. La région du Sud-Est du Niger, et surtout la zone de Diffa est exposée depuis 2015 aux raids meurtriers des jihadistes nigérians de Boko Haram et de l’État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap), sa branche dissidente.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire