Accueil Monde Paris : décès de Hervé Bourges

Paris : décès de Hervé Bourges

500
0

Le journaliste, militant anticolonialiste et grand ami de l’Algérie, Hervé Bourges est décédé le dimanche à Paris à l’âge de 86 ans, a-t-on appris.

Né le 2 mai 1933 à Rennes, M. Bourges est décédé dans un hôpital parisien le 23 février 2020. En 1955 il fut diplômé de l’École supérieure de journalisme de Lille et rejoint le journal Témoignage Chrétien.

En 1957 il se rend en Algérie pour son service militaire. Dans les année 1960, il entre au cabinet d’Edmond Michelet, garde des Sceaux du général de Gaulle. C’est ainsi qu’il rendait visite aux premiers responsables du Front de libération nationale (FLN) algérien emprisonnés au château de Turquant, dont Ahmed Ben Bella pour qui il a travaillé plus tard comme conseiller quand il est devenu président de l’Algérie en 1963, après l’indépendance.

En Algérie, il a été également conseiller du ministre de l’Information, Bachir Boumaza, après la chute du président Ben Bella. Il fut aussi arrêté à un certain moment et emprisonné en Algérie. Il a été par la suite libéré grâce aux action conjuguées du cardinal Duval à Alger et à Paris.

Dans le domaine des médias, il a été successivement patron des chaînes de télévision TF1, France 2 et France 3, de la Radio France internationale (RFI). Il a été également à la tête du CSA.

Hervé Bourges a été ambassadeur de France auprès de l’Unesco durant deux années, avant d’être désigné en 1995 comme président du Conseil supérieur de l’audiovisuel par le président François Mitterrand. Il devient président de l’Union internationale de la presse francophone en 2001.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire