Accueil Monde Royaume-Uni: le cercueil de Elizabeth II au château de Windsor

Royaume-Uni: le cercueil de Elizabeth II au château de Windsor

Le cerceuil de la reine Elizabeth II

Le cercueil de Elizabeth II a pris, lundi 19 septembre 2022, la route pour le château de Windsor, là où la reine du Royaume-Uni morte il y a une dizaine de jours sera enterrée. Plusieurs centaines de dirigeants et de représentants des monarchies du monde entier ont assisté aux funérailles dites du siècle.   

Le cortège funéraire de la monarque Elizabeth II a cheminé, le lundi 19 septembre 2022, dans un rythme bien orchestré et en direction du château de Windsor, pour y être inhumée dans la soirée même.

A l’occasion, 2000 invités triés sur le volet ont assisté à Londres aux funérailles de la reine décédée à l’âge de 96 ans le samedi 8 septembre dernier après 70 années de règne.

Près du cercueil se trouvaient le successeur de la défunte, le Roi Charles III et la Reine Consort Camilla, ainsi que la princesse Anne, le vice-amiral Sir Tim Laurence, le duc d’York, le comte de Wessex et la comtesse de Wessex.

Parmi les têtes couronnées, on a noté les présences de l’empereur Naruhito et l’impératrice Masako du Japon, le roi Philippe des Belges et la reine Mathilde, le Sultan Hassanal Bolkiah de Brunei, l’émir du Qatar Tamim bin Hamad Al Thani, entre autres.

Quant aux dirigeants de la planète, en plus du président américain Joe Biden et la Première dame Jill, le français Emmanuel Macron et son épouse, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen on n’a noté également la présence du «ministre» des Affaires étrangères du Vatican, Mgr Paul Gallagher pour pallier l’absence du Pape François dont la santé inquiète, celle du Premier ministre canadien, Justin Trudeau et du vice-président chinois, Wang Qishan pour ne citer que ceux-là.

En revanche, le dirigeant russe, Vladimir Poutine, a brillé par son absence à ces dernières cérémonies d’adieu à la reine Elizabeth II. Également, l’allié biélorusse de chef du Kremlin, Alexandre Loukachenko ainsi que les représentants de la Birmanie, de la Corée du Nord, de la Syrie ou de l’Afghanistan n’ont pas été présents.

La Chine était invitée mais ses représentants n’ont pas pu pénétrer dans l’enceinte du palais de Westminster.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire