Accueil Politique Soumane Touré : « Le procès du coup d’Etat du général Diendéré est par...

Soumane Touré : « Le procès du coup d’Etat du général Diendéré est par excellence le procès d’un faux coup d’Etat »

Une vue de responsables du PITJ, avec Soumane Touré ( à gauche)

Ce 30 mars, le Parti de l’Indépendance, du Travail et de la Justice (PITJ)a, comme chaque année depuis maintenant 13 ans, effectué sa rentrée politique. A cette occasion, le parti de Soumane Touré, a estimé que « le procès du coup d’Etat du général Diendéré est par excellence le procès d’un faux coup d’Etat ».

Pour le premier responsable du Parti de l’Indépendance, du Travail et de la Justice (PITJ), Soumane Touré, dans le procès du putsch de septembre 2015, en cours, il faut « requalifier les faits », car à son avis, il s’agit « d’une succession de mouvements d’humeur du Régiment de la Sécurité présidentielle (RSP) qui a débouché sur une prise d’otages ».

A l’en croire, il n’y a pas « d’atteinte à la sûreté de l’Etat, et il n’y avait pas d’atteinte à la Constitution ». Pour M. Touré qui considère la Transition comme une « usurpation », c’est au cours du maintien d’ordre qu’il y a eu mort d’hommes.

Il explique que le vrai coup d’Etat, c’est après le départ de Blaise Compaoré, avec la prise du pouvoir par Yacouba Isaac Zida : « Ce sont les vrais coup d’Etat, d’indiscipline, de félonie et d’atteinte à la Constitution ».

« Il faut même remonter à l’insurrection, crime prévu et puni par la loi, qui a contraint à la démission Blaise Compaoré, provoquant la vacance de pouvoir, d’un changement de pouvoir contraire à la Constitution… », s’est-il épanché.

Par Boureima DEMBELE

2 Commentaires

  1. Merci monsieur Touré, du syndicalisme a la politique ou vis-versa, j’ai pas encore un acte constructif posé par vous, et ce de Maurice Yameogo a Blaise Compaore. S’il vous plait, la retraite ça vous concerne aussi.

Laisser un commentaire