Accueil Politique Tenue à bonne date des élections au Burkina : « non négociable » (OSC)

Tenue à bonne date des élections au Burkina : « non négociable » (OSC)

445
0
Des membres du CCPU, avec le porte-parole, Azise Bafa Ouattara (2e à droite)

Le Collectif pour un Peuple uni (CCPU), une organisation de la société civile,  a, au cours d’une conférence de presse animée ce 2 juillet 2020 à Ouagadougou, attiré l’attention sur des cas de « fraude à l’enrôlement » en cours dans le cadre de la révision du fichier électoral au Burkina Faso. Au-delà de tout cela, l’organisation avance que la tenue à bonne date des élections est « non négociable ».

Pour la tenue à bonne date des élections au Burkina Faso, le CCPU estime que c’est « non négociable si la CENI est prête ». Il ajoute qu’il faut être « un politicien égaré pour parler de report des élections », expliquant que « notre salut viendra de ces élections libres, transparentes et crédibles ». Il en veut pour l’exemple, des « pays en proie à des violences, qui ont tout de même pu tenir leurs élections ».

Ziniaré, Bobo-Dioulasso, Gogo, Zinguedessé, Zamnogho… sont les localités où le Collectif pour un Peuple uni (CCPU) dit avoir relevé des cas de fraude. Son porte-parole, Abdallah Bafa Ben Azise Ouattara,  ajoute que « certains acteurs auraient même été entendus puis relâchés et du matériel saisi par la police ». Pour eux, « ces fraudes massives organisées par certains partis politiques peuvent faire basculer le pays dans des crises pré et post-électorales ».

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire