Accueil A la une Zone de Guergarate: le Maroc mène «une action déterminante»

Zone de Guergarate: le Maroc mène «une action déterminante»

378
0

Depuis le 21 octobre 2020, un groupe séparatiste armé du « Polisario » se livre à «des actes de banditisme, de blocage de la circulation des personnes et des biens sur des axes routiers (destruction de la route reliant les postes-frontière marocain et mauritanien), des harcèlements continuels des Observateurs militaires de la MINURSO et des provocations à l’endroit des membres des Forces Armées Royales, dans la zone du territoire national marocain placée sous la responsabilité de l’ONU: Guergarate». C’est le point de vue de Sita Tarbagdo, à travers cette analyse.

Face aux agissements inacceptables du ‘’Polisario’’ dans la zone tampon de Guergarate au Sahara marocain, «Le Maroc a décidé d’agir, dans le respect de ses attributions, en vertu de ses devoirs et en parfaite conformité avec la légalité internationale», a indiqué le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Marocains résidant à l’étranger. Cette réaction intervient après que le Royaume du Maroc se soit astreint à la plus grande retenue, pour ne pas envenimer la situation dans cette zone.

Mais la situation est allée de mal en pis, et selon les termes d’un communiqué du ministère marocain en charge des Affaires étrangères, «le Royaume du Maroc n’avait d’autre choix que d’assumer ses responsabilités afin de mettre un terme à la situation de blocage générée par ces agissements et restaurer la libre circulation civile et commerciale». Il n’a pas manqué de relever que «ces agissements documentés constituent de véritables actes prémédités de déstabilisation qui altèrent le statut de la zone, violent les accords militaires et représentent une menace réelle à la pérennité du cessez-le-feu».

En effet, ce n’est pas la première fois que ce genre d’agissements intolérables dans cette zone tampon de Guergarate sont constatés, «en violation des accords militaires, au mépris des rappels à l’ordre lancés par le Secrétaire Général de l’ONU et en transgression des résolutions du Conseil de Sécurité, notamment 2414 et 2440, qui ont enjoint au ‘’Polisario’’ de mettre fin à ces actes déstabilisateurs» qui en outre, sapent les chances de toute relance du processus politique souhaitée par la Communauté internationale, pour la résolution de la question du Sahara Occidental.

Malheureusement, les appels de la MINURSO et du Secrétaire Général de l’ONU, ainsi que les interventions de plusieurs membres du Conseil de Sécurité sont restés vains. C’est donc après avoir accordé tout le temps nécessaire aux bons offices, que le Royaume du Maroc, en ce vendredi 13 novembre 2020, «a décidé d’agir… pour mettre fin à ces actes de défiance… et de torpillage à la légalité internationale», interpellant de fait « le ‘’Polisario’’ à en assumer, seul, l’entière responsabilité et les pleines conséquences».

Pour mémoire, cette zone tampon de Guergarate est située à l’est et au sud du dispositif marocain de défense qui, en aucun cas, «n’acceptera un changement du statut de ladite zone, qui constitue une partie intégrante du territoire marocain». Depuis donc le vendredi 13 novembre 2020, ce passage d’El Guergarate, entre le Maroc et la Mauritanie, «est complètement et hautement sécurisé».

 Sita TARBAGDO   

 Source : MAP, Teaser Media et http://forumdesas.org/

Laisser un commentaire