Accueil A la une Burkina : un réseau de faussaires aux arrêts

Burkina : un réseau de faussaires aux arrêts

696
0

La police affirme avoir mis aux arrêts un réseau de faussaires, spécialisé dans le faux et usage de faux documents. Il aurait à son actif la commission de plusieurs infractions.

Le réseau de faussaires qui a été démantelé par des éléments du Commissariat de Police de l’Arrondissement de Bogodogo, à Ouagadougou, s’était spécialisé dans « la commission de plusieurs infractions dont le faux et usage de faux documents publics et privés, la contrefaçon de cachets et sceaux de l’Etat, l’usurpation de fonction et de titre », soutient une note du service communication de la direction générale de police.

« Il a été trouvé en leur possession, au moment de leur arrestation, près de 60 cachets et initiales, deux ordinateurs HP, un disque dur externe contenant des spécimens de documents administratifs, des diplômes, des attestations, des certificats d’expertise, un important lot de documents administratifs et financiers, des attestations et diplômes émanant des Ecoles et Universités du Burkina Faso, du Togo, du Sénégal, de la France, du Canada, etc… », lit-on dans le document de la police.

Selon les explications, « le cerveau de la bande et ancien opérateur de saisie, s’est fait confectionner des cachets et initiales de certaines structures étatiques qu’il propose, contre rétribution en numéraire aux entrepreneurs désirant établir de faux documents entrant dans la composition des dossiers pour la soumission des marchés publics de l’Etat ».

« Deux gérants de société » ont à « plusieurs reprises », eu recours à ses services, notamment, « dans le cadre de la certification des forages d’eau de consommation », déclare la police nationale.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire