Accueil Monde Centrafrique: l’opposition proteste contre un 3e mandat du président Faustin-Archange Touadéra

Centrafrique: l’opposition proteste contre un 3e mandat du président Faustin-Archange Touadéra

Le président centrafricain, Faustin-Archange Touadèra accusé par l'opposition d'avoir une volonté pour un 3e mandat

Une vingtaine de partis politiques de l’opposition et des associations civiles ont formé, le vendredi 22 juillet 2022, à Bangui une coalition visant à empêcher le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra de changer la Constitution et de briguer un troisième mandat. À l’origine, une proposition de réforme constitutionnelle déposée à l’Assemblée nationale fin mai a fait sauter le verrou du plafond de deux mandats en République centrafricaine.

«Nous avons mis en place un bloc républicain pour la défense de la Constitution (BRDC)», a expliqué Me Crépin Mboli, à l’issue de la rencontre de partis politiques de l’opposition et des associations civiles initiée, le vendredi 22 juillet 2022 et vise à empêcher le président Touadéra de changer la loi fondamentale afin de briguer un troisième mandat, a rapporté l’Agence France presse (AFP).

Le manifeste précise que l’objectif des 20 partis politiques et organisations de la société civile signataires est «la défense de la Constitution du 30 mars 2016 afin de faire échec à la tentation d’une présidence autocratique à vie», a souligné la Coalition.

En effet, des centaines de manifestants avaient exigé, début juillet, une nouvelle Constitution sans pour autant demander ouvertement la possibilité pour le président de faire un troisième mandat.

Touadéra avait été réélu fin décembre 2020 avec 53,16 % des suffrages à l’issue d’un scrutin controversé (moins d’un électeur sur trois ayant eu la possibilité d’aller voter) en raison de l’insécurité dans un pays en proie à une guerre civile très meurtrière depuis 2013.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire