Accueil A la une Reboisement: la Fondation Nikièma Arouna et les Lions au vert

Reboisement: la Fondation Nikièma Arouna et les Lions au vert

La famille Lions clubs s'est jointe au président de la FNA (2e à gauche) pour planter son arbre

Des membres de la Fondation Nikièma Arouna (FNA) et des clubs Lions Ouagadougou Santé+ et Ouagadougou Héron, ont procédé le samedi 3 septembre 2022, à la plantation de 400 plantes, en majorité des agrumes dont des tangelos des citronniers et des orangers, sur le site de l’institution sis à la sortie Sud-Est de Ouagadougou.

La Fondation Nikièma Arouna (FNA) et les Lions clubs Ouagadougou Santé+ et Ouagadougou Héron ont décidé de réaliser une plantation d’arbres dans l’optique de préserver l’environnement qui est de plus en plus dégradé et pollué de nos jours. Les graves changements climatiques constatés dans le monde sont dommageables aux populations parce qu’ils sont difficilement maîtrisables même par la science.

Le président de la Fondation Nikièma Arouna (FNA)

«Nous savons ce qui se passe aujourd’hui en termes de dégradation de l’environnement avec tout ce qui est décalage, tout ce qui est problématique au niveau climatique. Donc, il faut qu’on protège l’environnement pour que nos enfants et petits-enfants ne vivent pas ça. Que notre environnement reste pareil et protégé», a déclaré le président de la FNA, le Président du Conseil Exécutif (PCE) de BBS Holding, Arouna Nikièma, qui s’est félicité non seulement de l’initiative que sa structure de plus d’une dizaine d’années perpétue chaque an, mais de la forte mobilisation lors de cette opération.

Face à ce qui est courant lors des plantations, à savoir que bon nombre de personnes plantent les arbres mais négligent leur protection, le Conseiller du Gouverneur de District de Lions club, Arouna Nikièma, a rassuré que sa Fondation et ses partenaires sont venus planter utiles. « Nous sommes venus planter utiles. Nous plantons ici parce que nous pouvons suivre les plantes que nous mettons en terre. D’abord contre les animaux qui viennent brouter les plantes à une certaine saison de l’année, mais aussi, contre la nature elle-même parce qu’à certain moment de l’année, il y a des virus qui attaquent les plantes et on peut les soigner. Alors, je peux vous rassurer que les plantes sont protégées », a-t-il appuyé, soulignant que le site est protégé par une clôture grillagée de 2 mètres de haut.

Des membres de la Fondation Nikièma Arouna (FNA) immortalisant une plante qu’ils ont planté par une photo

L’Immédiat Past Gouverneur du District 403 A3, Monhamed JI Compaoré, a affirmé que « déjà, planter un arbre, c’est faire une œuvre utile à plus forte raison plusieurs centaines de plants mis en terre ». En plus, cette action de reboisement, à coup sûr, « renforcera la compétence de la médecine traditionnelle et fera aussi en sorte que les fruits puissent servir à ses bénéficiaires ». « Donc, vu l’utilité et l’importance de cette œuvre, c’était un devoir pour moi de venir assister le parrain, Nikièma Arouna ainsi que tous les amis Lions qui sont sur le terrain », a-t-il laissé entendre, saluant l’initiative de la FNA.

Le Président de Zone, PZ 141 de Lions club, Issaka Tapsoba, l’un des membres qui a fondé le dynamique club Lions Ouagadougou Karité avec Arouna Nikièma, a exprimé sa joie d’avoir pris part activement à cette cérémonie de plantation qui s’est déroulée dans une ambiance bon enfant entre agents et employeurs, entre amis et frères de la famille de la FNA, des Lions ainsi que des Leos.

Le Past Gouverneur du District 403 A3, Monhamed Jean Innocent Compaoré

«Les arbres qu’on va planter va profiter à toute la population, aux Lions, aux enfants et aux femmes car il y aura non seulement des fruits mais du fagot et en plus cette action est très importante pour la nature. C’est pourquoi on met le paquet sur l’environnement car c’est très important pour nous », a-t-il justifié avant de lancer que « je ne connais pas un habitat où il n’y a pas d’arbre. En plus nous sommes des Lions et le Lion dort dans la brousse ».

Cette plantation a été l’occasion pour le spécialiste en sûreté, l’expert maison de l’Institut supérieur de management des risques (ISMR), Jacques Pakora, et des agents de la Brigade burkinabè de sécurité (BBS), d’allier formation théorique et pratique en secourisme à l’endroit de l’assistance qui leur a été recommandé pour d’éventuelles formations. La formation a consisté à montrer l’utilisation de l’extincteur pour maîtriser les différents feux qui surviendraient dans des entreprises, des habitats ou les véhicules.

Une vue de la phase pratique de l’utilisation d’un extincteur pour éteindre un feu

Jacques Pakora a surtout insisté sur « l’importance de l’extincteur qui est obligatoire », surtout pour ceux qui bénéficient de la couverture des assurances.

A noter que cette activité s’est effectuée sous une surveillance accrue des agents de la BBS.

Photo de famille à la fin de la plantation

La FNA œuvre principalement dans l’alphabétisation. Selon son fondateur, elle a alphabétisé des agents de sécurité, les femmes concasseurs de granite qui sont à Pissy. La Fondation a également entrepris une alphabétisation à l’égard des commerçantes qui sont dans l’informel afin de leur permettre de pouvoir élaborer une facture, faire une liste de ce qu’elles veulent acheter, ce qu’elles ont vendu et ce qu’elles ont gagné. « Je suis très satisfait que nous ayons alphabétisé des milliers de personnes » en vue de renforcer leur capacité de gestion des affaires, a affirmé Arouna Nikièma.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire