Accueil A la une Burkina: le général Aimé Barthélémy Simporé nommé ministre de la Défense nationale

Burkina: le général Aimé Barthélémy Simporé nommé ministre de la Défense nationale

Le général de brigade Aimé Bathélémy Simporé

Le chef de l’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a nommé, ce 14 octobre 2021, le général de brigade Aimé Barthélémy Simporé au poste de ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants, selon un décret dont Wakat Séra a reçu copie. Il est le premier militaire sous le pouvoir Kaboré à être porté à la tête de ce département.

Jusque-là ministre délégué auprès du président du Faso chargé de la Défense nationale et des Anciens Combattants, le général de brigade Aimé Barthélémy Simporé a été promu ministre plein de ce département, ce 14 octobre 2021 par un décret présidentiel.

Ce ministère était dirigé par le chef de l’Etat lui-même, suite à un mini remaniement ministériel intervenu le 30 juin dernier et qui avait provoqué le départ du ministre chargé de la Défense nationale d’alors, Moumina Chériff Sy et celui de la Sécurité, Ousséni Compaoré.

Depuis son avènement au pouvoir en 2015, c’était la deuxième fois que le président Kaboré occupait le ministère en charge de la Défense nationale. Le général de brigade Aimé Barthélémy Simporé est le tout premier militaire sous la présidence de Roch Kaboré à diriger le département de la Défense nationale et des Anciens Combattants.

Confronté à des attaques terroristes, le gouvernement a mené, ces derniers jours, des réajustements au sein de la hiérarchie militaire avec la nomination d’un nouveau chef d’Etat-major général des armées, le général Gilbert Ouédraogo, qui a pris fonction le 12 octobre dernier, à la place du général Moïse Minoungou.

Des changements ont également été effectués à l’état-major de la Gendarmerie nationale avec la nomination du colonel-major Marie Omer Hermann Bambara à la place de Omer Bruno Marie Tapsoba, en poste depuis mai 2017.

A la tête de l’Armée de l’Air, le colonel Souleymane Ouédraogo, a été nommé en remplacement du colonel-major Kounsaoma Palenfo.

Par Siaka CISSE (stagiaire)  

Laisser un commentaire